Le Populaire
Actualités Conakry Economie Guinee Politique

Abdoulaye Sow, coupable, mais libre

J’ai pris connaissance de la libération du très tenace leader syndical de la Fesabag, Abdoulaye Sow, le 22 juillet 2022. Mais contrairement à certains d’entrevous qui sont enchantés de voir Sow libre ou qui estiment qu’il a fini avec les ennuis judiciaires dans cette affaire qui oppose Hamana SA à Ecobank-Guinée, j’ai eu la chaire de poule en lisant dans la décision du tribunal de Kaloum que l’accusé Sow écope d’une sentence de 5 mois prison avec sursis et de 1 millions de FG d’amende après une détention à la prison de Coronthie (du 18 au 22 juillet), pour atteintes au respect dû à la justice, de diffamation et d’injures à l’encontre de l’institution judiciaire et des magistrats de GuinéeJ’en retiens que notre vaillant Sow devra endurer que des procès planent sur lui.

Encourageons-le donc à  demeurer un leader mesuré, chaleureux et tenace non pas comme un Blek le Roc, mais à la manière de tout poisson de nos ruisseaux qui doit refuser d’aller dans le sens du courant d’eau pour se retrouver dans la gueule du caïman, car cela n’appartient qu’aux poltrons et aux corps sans vie.

Libre, mais coupable. Debout pour la préservation d’Ecobank -Guinée (condamné en appel à payer à la société Hamana SA la bagatelle de 100 milliards de FG et quelques poussières).

Sur ce champ d’honneur, il est bras dessus bras dessous avec les syndiqués. C’est déjà un fort soutien. Mais Sow n’a pas d’autre choix que de remporter les prochaines batailles judiciaires. Jusqu’à ce que le dernier mot lui revienne.

J’ai dit.

Par Alpha Abdoulaye Diallo
(Billet paru dans Le Populaire du lundi 25 juillet 2022)

Related posts

Serein et imperturbable Ousmane Gaoual et Cie se présenteront à la DPJ ce jeudi

Diallo Tidian

Le COVID-19 où la problématique des infrastructures hospitalières en Guinée

Diallo Tidian

Le choix de la ‘’diaspourrie’’ au détriment de la diaspora guinéenne.

Diallo Tidian