Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Affaire Me Pépe Antoine Lamah vs le Général Fabou Camara L’Ordre des avocats fume le calumet de la paix avec la Police judiciaire

Honoré de Balzac a raison d’affirmer qu’« un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès ». Dans l’affaire « injures publiques et atteinte aux libertés individuelles » qui oppose l’Ordre national des avocats de Guinée et la Direction centrale de la Police judiciaire devant le tribunal de première instance de Kaloum, les deux parties ont fait le choix de laver le linge sale en famille. Une négociation menée sous les auspices du ministre de la Justice, Me Mory Doumbouya, ils se sont compris. Le différend a été aplani. Désormais, tout est pardonné. Une seule étape reste à franchir : achever la procédure de règlement par le retrait de la plainte ce mercredi 30 juin.

Avocats et policiers appartiennent tous à la famille judiciaire. En vertu de cette appartenance professionnelle, les deux parties ont préféré enterrer la hache de guerre pour laver le linge sale en famille.

Ainsi donc, dans l’après-midi de ce jeudi, rassemblés devant le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Me Mory Doumbouya , le président de l’Ordre national des avocats de Guinée, Me Djibril Kouyaté et ses collègues se sont compris avec le contrôleur général Aboubacar Fabou Camara et son collègue le commandant Sékou Ly poursuivis devant le Tribunal de première instance de Kaloum par l’avocat Me Pépé Antoine Lama pour « injures publiques et atteinte aux libertés individuelles ».

Une seule étape reste à franchir : achever la procédure de règlement par le retrait de la plainte ce mercredi 30 juin. Passée cette étape cruciale, l’affaire serait définitivement réglée. Tout l’espoir est que cela se réalise ce mercredi afin que le Directeur central de la police judiciaire, le général Fabou Camara et son collègue le commandant Sékou Ly soient libres de toutes poursuites devant le tribunal de première instance de Kaloum. L’avocat victime d’injures publiques et d’atteinte à ses libertés individuelles a pardonné. Me Pépé Antoine Lama a accepté la médiation menée par le bâtonnier Me Djibril Kouyaté et l’avocat des deux accusés, l’ancien bâtonnier Me Dinah Sampil. Et qui a abouti à la rencontre tenue au ministère de la Justice sous la bénédiction du Garde des Sceaux Me Mory Doumbouya.

Au sortir de cette ultime rencontre, l’avocat Dinah Sampil s’est confié à la presse, en ces termes : « il était question de trouver une solution à l’incident qui était né entre la Police et le Barreau ».

Tout est bien qui finit bien.

Au final, se réjouit l’avocat du général Fabou Camara et du commandant Ly ; «nous nous sommes retrouvés, les débats ont été ouverts, les faits ont été campés, et comme nous l’avions annoncé, il était question que le linge sale soit lavé en famille. Vous n’êtes pas sans savoir que la police et le barreau concourent au même travail : rechercher et débarrasser la société des investissements, individus qui troublent la quiétude des citoyens. Donc, contrairement à ce qui a voulu se faire devant le tribunal, la solution a pu être trouvée hors les juridictions et de façon efficace, puisque les deux personnes qui étaient opposées ont fini par se donner la main, se faire des accolades et se présenter réciproquement les excuses. Aujourd’hui, tout est fini, la situation est aplanie ».

Le tribunal de Kaloum est présidé par Mariama Doumbouya, juge réputée professionnelle et intègre. Me Pépé Antoine Lama est membre du Barreau de Guinée. Il est membre du collectif des avocats du Front national pour la défense de la constitution (Fndc) et des prisonniers politiques. En décembre 2018, il a été sacré vainqueur du 6e concours international de plaidoirie sur les droits de l’Homme à Nouakchott en Mauritanie pour  « Nazouo Pascal Kolié, un ignoré de la Justice humaine ». Une plaidoirie basée sur le massacre perpétré à Zogota, dans la région de Nzérékoré, dans la nuit du mardi au mercredi 1er août 2012.

Le principal accusé, général Aboubacar Fabou Camara est le directeur central de la Police judiciaire. Son coaccusé, le commandant Sékou Ly, est l’un de ses meilleurs collaborateurs.

Par Gordio Kane

Related posts

Kassory ne peut oser démissionner !

Diallo Tidian

Guinée : les consignes fermes du général Namory Traoré aux forces de défense et de sécurité (communiqué)

Le nouveau président algérien a prêté serment et entre en fonctions