Actualités Conakry Economie Guinee Ratoma Sociéte

Alerte, viande de foie, de dinde et de poulet pourrie sur le marché !

A quelques jours de la fin du jeûne de ramadan, le prix du carton de viande de poulet, de foie ou de dinde se négociait à 5000 FG. Du jamais vu sur le marché national. Alerte, danger !

Le prix est si bas, si modique, qu’il cache une entorse à la décence. Une insulte au bon sens. Il foule au pied la loi sur l’hygiène alimentaire. Ceux qui en font leur business se torchent de la réglementation relative à la santé publique. Ils collectent cette viande avariée en se la disputant avec les mouches. Ils affrètent des taxis alignés le long de la ruelle donnant à la décharge de Dar-es-Salam pour acheminer ces pourritures vers les marchés de la capitale.

Tout le va-et-vient se passe devant les objectifs des caméras des journalistes. Mais aussi et surtout sous le nez et la barbe des autorités locales, de la filière viande de volaille, des administrateurs du commerce national, des responsables de la santé publique. Dans le mutisme total des services en charge du contrôle de l’hygiène alimentaire et des produits de l’élevage.

A la veille de l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeun de ramadan, ce sont 27 conteneurs de viande pourrie qui ont découverts dans les environs du quartier Enta-nord, commune de Matoto en haute banlieue de Conakry. Cette  découverte a été possible grâce à la vigilance des riverains. Qui, au fil des recherches, ont trouvé l’origine de la pollution qui empuantissait l’atmosphère du coin dans le parc à conteneurs aménagé à Enta-nord. Que contenaient-ils si ce n’est des chargements de viande, de poulet, de foie et de dinde, pourrie.

Alertés, des membres des Forces de défense et de sécurité ont pointé leur nez. Mais avant leur arrivée, les gardiens du parc avaient disparu dans la nature. Quelques jours après, la marchandise périmée a été déplacée. D’une commune à l’autre, des petits malins ont suivi ses traces jusqu’à la décharge de Dar-es-Salam «Comboss» dans la commune de Ratoma.

En lieu et place d’exalter la grandeur d’Allah (Takbîr) à quelques heures de la fête, les chercheurs de viande pourrie ont une toute autre occupation : inonder le marché de leur trouvaille malsaine pour s’en mettre plein les poches à la veille de la fête.

Alerte !

Par mégarde, leur butin peut se retrouver chez votre voisin, dans votre marmite, sur votre table à manger, dans votre assiette préférée, et dans votre bouche. La preuve? Un carton de cette pourriture se négociait entre 5.000 FG et 2.000 FG au lieu du prix habituel de 180.000 et 190.000 FG.

Dès lors que l’alerte a été sonnée et que la méfiance des consommateurs a fait chuter leurs gains, les collecteurs de viande pourrie ont changé de méthode. Indexés, ils ne vendent plus leur butin en carton. Ils rôtissent la viande par on ne sait quel moyen et fixent le prix par pièce de poulet ou de dinde rôtie selon la tête du client dans les marchés de quartier.

Alors, vigilance !

Le scandale est là. Dans ce pays où un secteur entier de Madina, le plus grand marché de la capitale, est réservé à la revente de produits périmés surnommé Avaria sous le régime du président Lansana Conté et rebaptisé « Marché du changement » depuis l’installation d’Alpha Condé au pouvoir en 2010, les vendeurs à la criée de viande avariée ne sont pas les seuls à l’index.

La chaine de complicités est longue. Des gestionnaires de la décharge de Dar-es-Salam « Comboss » en banlieue de Conakry, aux services de normes et qualités, à ceux en charge du contrôle de l’hygiène alimentaire qui laissent faire, il n’est pas à exclure la moralité des convenances administratives ayant abouti au transport et à l’entreposage chez l’importateur-receveur de la cargaison de viande défectueuse.

Le Populaire

Related posts

Salon international du livre jeunesse de Conakry : Bébés-Lecteurs à l’honneur

Diallo Tidian

Makalé Camara, candidate à la présidentielle du 18 octobre

Diallo Tidian

Ouattara n’est plus franc

Diallo Tidian

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !