Actualités Conakry Guinee Politique Sociéte

Avis de tempête dans le pays: Le Fndc repend ses manifs après le ramadan.

Malgré la Covid-19 qui endeuille le pays, le Front national pour la défense de la constitution (Fndc) est décidé de reprendre ses manifestations de rue afin d’obtenir la libération de ses 287 prisonniers.

Son Responsable des stratégies et planification a indiqué la reprise des manifestations aura bel et bien lieu après la célébration de la la fête de ramadan. Sékou Koundouno a affirmé le 21 mai 2020 que  son organisation entend «exiger sans délai et sans condition la libération de tous (ses) détenus injustement incarcérés en cette période de Covid-19 et exposés aux risques potentiels de contamination». L’annonce est faite. Sékou Koundouno et Cie promettent de joindre l’acte à la parole.

En réaction à cette sortie, le ministère en charge de la Sécurité a déclaré vendredi 22 mai 2020 avoir «appris avec amertume que des individus à la solde de l’opposition, du Fndc et de personnes hostiles au gouvernement et à la paix sociale multiplient des contacts pour organiser des troubles à l’ordre public dans plusieurs localités du pays dès la fin du ramadan».

Citant la déclaration portant reprise des manifestations formulée par M. Koundouno, le ministère souligne qu’«il est aujourd’hui clairement établi qu’il s’agit de provoquer des affrontements avec les forces de sécurité et occasionner de nouvelles victimes, à l’image de ce qui s’est passé à Coyah, Dubréka et Kamsar, et ternir ainsi l’image du Gouvernement aux yeux de l’opinion nationale et internationale. Ces projets d’agissement sans fondement en cette période d’urgence sanitaire visent tout simplement à instaurer un climat d’insécurité, occasionner la propagation du Covid-19 tant à Conakry que dans les préfectures de l’intérieur et saper les efforts du gouvernement».

La position du ministère de la Sécurité et de la protection civile est aussi affichée clairement. Avis de gros temps dans le pays.

 Le Populaire

Related posts

Enrôlement des mineurs : l’opposition dénonce

Diallo Tidian

Alpha Oumar Taran Diallo, Président ADR: Pour nous, la priorité reste la cohésion sociale

Diallo Tidian

Alpha Condé-Sidya Touré, le désamour est profond

Diallo Tidian

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !