Actualités Afrique Conakry Guinee Politique

Cellou Dalein Diallo accueilli en sauveur de la Guinée : « L’heure de l’alternance a sonné »

De retour d’un périple qui l’a conduit dans plusieurs capitales sous-régionales à la rencontre des acteurs de l’Afrique optimiste, Cellou Dalein Diallo promet d’unir les Guinéens et de tourner la page des règlements de comptes s’il venait à remporter les élections du 18 octobre.

Le principal opposant au régime actuel a été accueilli vendredi 25 septembre 2020 dès sa sortie de l’aéroport international de Conakry Gbessia par une foule de partisans et de sympathisants. Tout le long de la route qui mène de l’aéroport à son domicile de Dixinn, Cellou Dalein Diallo était début au toit ouvrant de son véhicule privé pour répondre aux vivats de la marrée humaine.

Tourner la page

De mémoire d’observateur, ce bain de foule est loin d’un test de popularité dans les quartiers traversés par le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) de l’aéroport international Gbessia à son domicile à Dixinn-port, en passant par les quartiers voisins du célèbre carrefour Bambeto: Cité de l’air, Koloma, Dar-es-Salam, Hafia et  Hamdallaye, vie Minière et Bellevue. Le candidat Diallo est  toujours acclamé dans cette partie du pays, même pendant les cérémonies funéraires. Ce vendredi, il inaugurait sa première sorte de campagne présidentielle face au président  Alpha Condé qui brigue un troisième mandat.

L’opposant, qui entre pour la troisième fois consécutive en campagne présidentielle, avait privilégié la paix à sa victoire qui crevait les yeux en 2010. Cellou D. Diallo avait remporté le premier tour du scrutin organisé en juin avec 44% des voix devant son challenger d’opposant historique Alpha Condé crédité de 18%. Ironie du sort, Condé a été déclaré vainqueur du second tour tenu en novembre. Il s’est fait réélire pour un second quinquennat en 2015. Le 22 mars 2020, il a fait changer la constitution pour s’accorder la possibilité de se présenter pour un mandat de 6 ans à la tête de la Guinée.

Les partisans et soutiens de Diallo saluent encore son choix républicain de différer sa victoire afin de faire éviter au pays de s’enfoncer dans une crise postélectorale après des violences qui ont coûté la vie à plusieurs de ses compatriotes et provoqué la chasse à l’homme dans certaines localités de la Guinée.

En communion avec ses potentiels électeurs dès sa sortie de l’aéroport, Diallo a déclaré vendredi que sa prochaine victoire sera l’occasion pour la Guinée de tourner la page des violences, des règlements de compte et de la haine de l’autre. « L’heure de l’alternance a sonné », a annoncé Diallo, visiblement très rassuré que cette fois c’est la bonne occasion de por-ter l’écharpe de président de la République. «Lorsque l’Ufdg sera au pouvoir, promet le candidat, l’Ufdg ne règlera pas de comptes, ne fera pas de chasse aux sorcières. Nous allons réconcilier les guinéen. »

Le candidat Cellou Dalein Diallo se veut différent du candidat Alpha Condé qui a lancé sa campagne en appelant une communauté à ne pas voter pour Diallo.

S’il est élu, Diallo promet d’accorder les « honneurs et les avantages » d’ancien président à Condé « malgré tous les crimes commis » durant ses deux mandats.

Par Alain Rivière (Le Populaire)

Related posts

Entrevue exclusive : Laure d’Hauteville dévoile la foire qui fait de Beyrouth la capitale de l’art du Moyen Orient

Ehadj Aboubacar Diallo Kaba

Dr Bintou Bamba félicite et encourage les partenaires qui soutiennent l’adaptation aux normes mondiales de l’OMS

Diallo Tidian

L’insignifiance du budget alloué au ministère de la Justice est une sorte de conspiration qui résulterait de la connivence des pouvoirs exécutif et législatif

Ehadj Aboubacar Diallo Kaba