Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Cinq grands-Mamadou devant Dame Thémis, dont Boubacar Yacine Diallo, l’homme à la moralité irréprochable.

Ils sont cinq grosses pointures des institutions de la république et de l’administration publique poursuivis pour détournement de fonds publics et de rébellion. Ce sont : le président de la Hac, le journaliste d’investigation et écrivain Boubacar Yacine Diallo, l’ancienne directrice du Port de Conakry Aïssata Aribot, de l’Anss Dr Sakoba Keïta, de l’Irag Sava Camara et de la comptabilité et des finances de l’Acgp Sékou Youla.

Le 23 décembre 2021, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kaloum, Alpha Sény Camara, a présenté à la télévision nationale une liste de cinq dossiers sur les 75 annoncés au parquet du tribunal. Ces dossiers concernent le président de la Haute autorité de la communication (Hac), Boubacar Yacine Diallo. L’ancienne directeure générale du Port autonome de Conakry, Aïssata Aribot, et l’ancien responsable du service financier du port,  Amadou Sylla. L’ancien directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anss) Dr Sakoba Keïta, et le comptable de l’Anss, Baba Alimou Barry. Le directeur général de l’Institut de recherche agronomique de Guinée (IRAG) Sava Camara et le comptable dudit, Mohamed Diouma Keïta.

Le directeur comptabilité et des finances de l’ACGP Sékou Youla, le chef comptable Mamadou Sylla, et le chef service parc automobile de l’ACGP Aboubacar Youla. « Nous avons visé les dispositions de rébellion parce qu’il s’agit des fonds pour certains, sortis pendant qu’il y avait le gel des fonds, déclare le procureur Alpha Sény Camara. Que les gens profitent d’une petite ouverture pour sortir suffisamment de fonds avec des documents qui ne se défendent même pas sur le plan légal de la justification des dépenses, nous disons qu’il y a aussi rébellion. Lorsqu’on fait entrave à une décision de l’autorité, fut-elle administrative ou judiciaire, lorsqu’on résiste ou on contourne cette décision, ça va s’appeler rébellion. Il appartiendra aux différents juges d’instruction saisis, chacun en sa manière, de voir conformément à loi comment réguler tout ça pour qu’au finish, ces personnes répondent de leurs actes.»

Ils sont au rang des personnalités célèbres dans leurs professions respectives. Parmi eux, certains comme le journaliste d’investigation Boubacar Yacine Diallo, sont considérés comme des hommes à la moralité irréprochable n’ayant aucun goût de l’argent public prononcé. Ils sont traduits en justice par l’Agent judiciaire de l’Etat, l’avocat et ancien bâtonnier Me Mohamed Sampil.

Par Le Populaire 

Related posts

Le voyage sans retour de Papa Kouyaté et de Nanette Sokambi

Diallo Tidian

Kassory a démissionné, Dr Diané annoncé

Diallo Tidian

Faux, le colonel n’a pas de seconde épouse !

Diallo Tidian