Actualités Conakry Guinee Sociéte

Communiqué de l’hebdomadaire «Le Populaire»

La direction et les membres du personnel de l’hebdomadaire Le Populaire s’associent aux familles Keïta, Bangoura, Koulibaly, Kaba, Bah, Touré, Sylla, Soumah, Chérif, Bayo, amis et alliés pour remercier tous ceux qui, de près ou de loin ont compati à leur douleur lors du rappel à Dieu de  M. N’Famory Keita (1971 – 2020), Directeur de l’Imprimerie du centre,  Directeur du journal Les Échos de Guinée, Commissaire aux comptes de l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (Agepi), Eminent membre de l’Association nationale des imprimeurs de Guinée, survenu le lundi 4 mai 2020 aux environs de 22 heures au CHU Donka, à Conakry.

En cette douloureuse occasion, la direction et les membres du personnel de l’hebdomadaire Le Populaire rappelle que le défunt a rejoint sa dernière demeure mardi 5 mai à 10 heures après la prière funéraire au Cimetière de Cameroun, commune de Dixinn à Conakry. Une lecture du Saint Coran a été organisée en sa mémoire le vendredi 8 mai par les dirigeants religieux et sages de Boulbinet, commune de Kaloum à Conakry qui abrite les installations de l’imprimerie dont il est propriétaire.

Les sacrifices du 7ième jour ont eu lieu dimanche 10 mai 2020 à 10 heures au domicile familial situé à quelques mètre de la passerelle érigée entre le campus de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry et Coléah autoroute.

           

« N’Famory Keita était un pieux doublé d’un entrepreneur digne de confiance. Je l’ai connu dans le milieu de l’imprimerie, de l’édition de journaux guinéens et au-delà. Je retiens que pour ses initiatives courageuses d’entrepreneur, sa sincérité et son honnêteté en matière d’affaires et son sens élevé de dignité face au matériel ont été pour beaucoup dans sa réussite. Ici-bas sous le ciel, N’Famory était porteur de valeurs très positives. Il avait une attitude d’homme de foi respectueux des principes suivant lesquels la pratique de la religion doit rapprocher l’homme de son créateur et un être humain n’est que cendre et donc pour tout ce qui lui arrive il se doit de s’en remettre à Dieu vers qui il retournera tôt ou tard en laissant ici sur terre tous ses biens financiers et matériels, témoigne Diallo Alpha Abdoulaye, le directeur du journal Le PopulaireN’Famory laisse dans le deuil une équipe de techniciens, d’ouvriers du livre et de gestionnaires dont certains étaient indépendants dans leurs prestations quotidiennes ou salariés de l’Imprimerie du Centre. Cela montre qu’il était un entrepreneur ayant la culture de l’entraide, du partage et de leadership gagnant. »

N’Famory Keita nous a quittés à l’âge de 49 ans. Il laisse dans le deuil une épouse et cinq enfants.
Prions pour le repos de son âme ! Amen.

Related posts

Bah Oury a échangé avec François  Hollande

Diallo Tidian

Réglementation des marchés publics : Le nouveau Code raccourcit les délais

Diallo Tidian

La date pour les élections législatives fixée au 28 décembre 2019 Un deal de rattrapage imposé au forceps

Diallo Tidian