Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Ratoma Sociéte

Feu vert donné à l’Anafic pour booster le développement local

La deuxième session du Conseil d’administration de l’Agence nationale de financement des collectivités locales (Anafic) présidé par Mme Christine Sagno a eu lieu, mardi 27 au mercredi 28 juillet 2021, à son siège de Ratoma à Conakry.

Durant deux jours, les acteurs au nombre desquels les élus locaux, se sont concertés autour du bilan des activités réalisées au cours des six premiers mois de l’année en cours et des projets en vue. Ensemble, ils ont trouvé les voies et moyens devant permettre à l’équipe de la directrice générale adjointe, Mme Aminata Condé, de mettre en place des stratégies allant dans le sens de promouvoir davantage le développement des collectivités locales.

A cette occasion, la Directrice générale adjointe de l’Anafic, Mme Aminata Condé a, dans son discours d’orientation notée que les résultats satisfaisant de l’Anafic sous la gestion du Projet d’appui à la gouvernance locale (Pagl) ont permis à la Guinée de bénéficier d’un Pagl 2 financé par la Banque mondiale.

Selon elle, le dit Pagl 2 en préparation, mettra l’accent sur la résilience au changement climatique, la cohésion sociale, la gouvernance, l’inclusion des jeunes et des femmes sans oublier le soutien aux communes de Conakry à travers le renforcement des capacités.

Ces efforts prouvent à suffisance la volonté de l’Anafic de travailler avec dynamisme malgré les multiples difficultés qui se posent à cette agence. Au nombre desquelles le retard du décaissement à temps qui pose des problèmes dans la réalisation des infrastructures dans le délai imparti. « Les activités du premier semestre de l’Anafic ont souffert » de cette situation. A titre d’exemple, « en fin du mois de juillet » 2021, « le taux de décaissement est encore à 18% pour un engagement de 614 infrastructures à réaliser cette année ».

« Malgré cet état de fait, 30% des collectivités ont reçu les 30% d’avance provenant du FND afin de démarrer les travaux. Cependant, les autres collectivités restent prêtes, et sont en attente de ressources. Avec cette allure, il n’y aura pas de PAE en 2021. » 

Pour parer à toutes ces difficultés, Mme Aminata Condé invite ses membres à beaucoup plus de détermination pour l’insistance sur la mobilisation effective des ressources au compte du FND en un délai record pour pouvoir poser des actes concrets à temps.

Responsable des opérations techniques à l’Anafic, Dr Laye Camara assure que les attentes des collectivités étaient axées sur la validation des documents présentés au Conseil d’administration. Lesdits documents sont des outils d’orientation globale de la stratégie d’intervention de l’Anafic. Une fois que ces documents sont validés, cela ouvre la voie à l’Anafic pour poursuivre l’exécution des PAI qui sont en train d’être financés dans les collectivités.

Présidente du Conseil d’administration, Mme Christine Sagno a remercié le Chef de l’État, Pr Alpha Condé, pour sa politique de développement basée sur la promotion des principes de décentralisation du développement local qui a des avancées significatives enregistrés par l’Anafic depuis son lancement dans la mobilisation et la conduite des opérations de transfert des fonds aux collectivités locales et leur accompagnement. Mme Sagno a profité de l’occasion pour poser un diagnostic exact. « Au total, 789 micro-projets ont été réalisés, dont les réceptions définitives ont déjà fait l’objet dans les 337 collectivités, énumère la présidente du Conseil.

Ce sont là « des efforts qui méritent d’être poursuivis en vue de rendre effectif le processus de transfert des fonds en faveur du FMDL pour la finalisation des actions en cours, mais également pour financer d’autres actions sectorielles dont les compétences ont été transférées par le Code de collectivités locales », souligne-t-elle. Dans cette dynamique, Mme Christine Sagno félicite la direction générale de l’Anafic et l’ensemble des cadres de cette agence pour les résultats satisfaisants obtenus lors de la dernière mission d’évaluation de la Banque mondiale.

Au terme des deux jours, le rapport d’activités et le budget ont été validés. Cela fournit à l’Anafic les orientations nécessaires à son action au service de la lutte contre la pauvreté et au développement socio-économique de la Guinée. Le feu vert donné par le Conseil redonne du sang neuf à l’Anafic et balise la voie du financement et de l’exécution des nouveaux travaux dans les collectivités locales guinéennes.

Par Sékouba Kourouma

 

Related posts

Kabinet Cissé: «le 18 octobre est tenable»

Diallo Tidian

Un nouveau souffle pour la coopération entre la Guinée et l’Angola

Diallo Tidian

Communiqué de presse: Un nouveau talk-show et un podcast organisé par 5 sœursintitulé «The Sisters Show» sontlancés aux États-Unis, Los Angeles, CA 17 août 2020.

Diallo Tidian