Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Diabaty Doré prévient Alpha Condé : quand ça va pourrir, ça va sentir»

Le président du Rassemblement pour la république (Rpr) se prononce sur la sortie de prison des militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) Boubacar Diallo alias Grenade et Mamady Condé dit Madic 100 frontière, Youssouf Dioubaté et Souleymane Condé après que le chef de l’Etat leur ait accordé la grâce présidentielle.

Cet acte pris en faveur de ces prisonniers politiques, est considéré par Diabaty Doré, comme une action « tape-à-l’œil » d’un régime qui veut faire croire à l’opinion publique qu’il respecte le droit des citoyens alors qu’il les viole.

Ces grâces présidentielles « sont une manière de tromper la vigilance du peuple de Guinée », a déclaré M. Doré, le 24 juin 2021, lors d’un entretien au Populaire.

Pour M. Doré, cette facétie qui consiste à faire pleuvoir des grâces pendant que le monde entier apporte sa solidarité à l’opposition guinéenne, est l’occasion « pour Alpha Condé de cacher les tares de sa gouvernance qui se résume par une sorte de diktat qui ne dit pas son nom. Il pense tromper toujours ce peuple vaillant de Guinée ».

Le président du Rpr, qui n’est pas du genre à se laisser distraire par un chat rassasié s’amusant à dire que le derrière de la souris pue, avertit, tout en citant un dicton populaire, selon lequel : « Quand ça va pourrir, ça va sentir ».

Par Léon Kolié

Related posts

Manifs, grève à l’horizon, incertitude sur l’enrôlement des électeurs… Cocktail explosif de fin d’année

Diallo Tidian

BEYROUTH: Des scènes apocalyptiques

Diallo Tidian

Droit à la santé sexuelle reproductive en Afrique: Conakry a abrité la première réunion du comité de pilotage régional

Diallo Tidian