Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Dr Faya Millimouno vole au secours de Fodé Bangoura : Cet homme peut très bien faire réussir le dialogue

Alors que la majorité des opposants au régime Condé rejettent la nomination ou prédisent l’échec du secrétaire du Cadre permanent du dialogue, le leader du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimouno, adoucit le discours et prône le contraire. Il assure que Fodé Bangoura, président du Parti de l’unité et du progrès (Pup), est bel et bien l’homme capable de faire réussir ce projet cher au régime Alpha Condé.

Selon Dr Faya Millimouno, le seul obstacle à craindre dans l’accomplissement de la nouvelle mission confiée à Fodé Bangoura par le président de la République est le fait dans notre pays, «lorsqu’un dialogue est fait et qu’on arrive à un accord, il devient un chiffon »« puisque les lois ne sont pas respecté ». Sinon, relativise Dr Faya Millimouno, l’ancien Secrétaire général de la présidence sous Conté est l’homme le « mieux outillé pour pouvoir conduire ce dialogue ».

« Le temps qu’il a fait comme secrétaire général de la présidence, je crois qu’il a été exposé à un ensemble de dossiers qui lui donnent l’expérience de pouvoir comprendre les tenants et les aboutissants d’une telle démarche», ajoute le leader du BL qui soutient que dans le cas précis de notre pays, le véritable problème n’est pas le conducteur du dialogue, mais le responsable de l’application des recommandations issus de ce dialogue.

Parce que, explique-t-il, dans la même verve,  « si on n’a pas la volonté de respecter les lois du pays et la volonté de respecter les accords qui sont issus du dialogue, c’est du temps perdu. C’est l’argent du peuple qui est détruit, et c’est de l’énergie qui est gaspillée ». Autant donc le laisser essayer au lieu de jeter l’opprobre d’une manière brutale sur lui.

Fodé Bangoura a été nommé, le vendredi 21 mai 2021 par un décret présidentiel, Secrétaire permanent du cadre permanent du dialogue politique et social. Ancien ministre sous le régime du général Lansana Conté, M. Bangoura est président du Pup, l’ancien parti au pouvoir, depuis le 31 juillet 2015. Il est diplômé en histoire et géographie de la Faculté de Sciences sociales de l’Institut polytechnique Gamal Abdel Nasser de Conakry où il a enseigné avant d’être appelé en 1991 à occuper le poste de chef de cabinet du secrétaire d’État au Tourisme et à l’Hôtellerie. Il entre à la présidence en qualité de directeur du protocole d’État où il exerce de 1994 à 1997, date à laquelle il est nommé Secrétaire général de la présidence, avec rang de ministre.

Le 5 avril 2005, il fait limoger le Premier ministre Cellou Dalein Diallo, actuel principal opposant au régime en place,  «pour «faute lourde». Aux côtés du président Conté diminué par la maladie, il devient l’homme à tout faire. Par la suite, Fodé Bangoura est fait ministre d’État chargé des Affaires présidentielles. L’année d’après, il jette en prison le richissime homme d’affaires Mamadou Sylla, actuellement chef de file de l’opposition parlementaire). Le clan Sylla parvient à faire limoger Fodé Bangoura en janvier 2016 au moment où les centrales syndicales dirigées par feu Ibrahima Fofana et Rabiatou Sérah Diallo (actuelle président du Conseil économique et social) et soutenues par la société civile sont en grève générale et illimitée. Fodé Bangoura s’éloigne du palais. A l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir, il est nommé conseiller chargé des affaires administratives le 12 janvier 2015.

Par Léon Kolié

Related posts

Libre Tribune: La défense de notre constitution

Diallo Tidian

La Guinée reçoit un appui de l’UGP à travers le REDISSE et le PRSCS

Diallo Tidian

Forces de l’ordre : Le lien entre le peuple guinéen et son armée

Diallo Tidian