Actualités Santé Sociéte

Droit à la santé sexuelle reproductive en Afrique: Conakry a abrité la première réunion du comité de pilotage régional

La première réunion annuelle du Comité de pilotage régional de l’amélioration de la performance des politiques et stratégies de DSSR en Afrique de l’Ouest et en Afrique Australe s’est tenue jeudi 23 janvier 2020 à Conakry. 
L’objectif est de plaider et aider à améliorer la politique et la stratégie de Droit à la Santé Sexuelle Reproductive (DSSR) et faciliter le renforcement des capacités, l’engagement et la mise en réseau des Organisations de la Société Civile (OSC) pour une meilleure mise en œuvre, le suivi et l’évaluation d’impacts des politiques. Le résultat attendu est la performance des politiques et stratégies en matière de DSSR dans les différents pays bénéficiaires.
Pour une bonne visibilité du projet, les coalitions bénéficiaires ont organisé des activités de plaidoyer pour engager et influencer les politiques dans 4 pays.
Afin de mieux toucher le public surtout à la base, les coalitions ont organisé des ateliers de renforcement des capacités dans des domaines spécifiques et organisé des foras nationaux et municipaux sur des thèmes comme la violence basée sur le genre, l’accès à des services complets de santé reproductive, les causes de l’avortement à risque, la santé sexuelle des jeunes et des filles, la contestation de la stigmatisation, la discrimination, les attitudes et les lois.

Dr Mohamed Lamine Yansané, conseiller principal et représentant du ministre de la Santé a indiqué à cet effet que «la situation des indicateurs de santé restent toujours alarmants, malgré les efforts fournis ».
« En Guinée, le taux de mortalité est de 550/100000 NV, tandis que le taux de prévalence contraceptive reste faible, 11% » Dr Yansané a aussi noté une augmentation exponentielle des cas de violences. L’occasion pour lui de saluer l’apport inestimable d’AmplifyChange, le consortium des ONG CAEB, Ebenezer International, Humanity Influance et la Coalition régionale des OSC/PF pour cette bonne initiative.
Au nom du gouvernement, il a aussi remercié les partenaires techniques financiers en particulier l’UNFPA régional et l’OOAS pour leur engagement à accompagner non seulement la mise en œuvre de ce projet, mais aussi et surtout à sa pérennisation..

Par Kadiatou Thierno Diallo

Related posts

Mme Sangaré Madina Bâ, consultante d’Intrahealth pour le programme régional de CS4FPplus, salue le repositionnement réussi de la Planification familiale en Guinée

Diallo Tidian

Appui à la gouvernance locale en Guinée: La Banque mondiale finance 40 millions Usd

Diallo Tidian

Guinée – Guinée Bissau: pas besoin de s’emballer dans le turban de l’«affaire Embaló»

Diallo Tidian

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !