Le Populaire
Actualités Afrique Art & Culture Conakry Guinee

Elhadj Oumar Baldé, champion d’Afrique de poésie slam

Après le Sénégal vainqueur de la première édition en 2018, la Guinée a remporté samedi 19 février la Coupe d’Afrique de poésie slam grâce au talent exceptionnel de son jeune poète et slameur Elhadj Oumar Baldé. Le second trophée de la Coupe d’Afrique de Poésie Slam biannuelle (Africa cup of slam poetry) mis en compétition du 16 au 19 février 2022 à Addis-Abeba en Ethiopie, a été remporté par le guinéen Elhadj Oumar Baldé.

La finale s’est déroulée dans les locaux de l’Alliance Ethio-française d’Addis-Abeba, le samedi 19 février. Au cours de la finale de cette compétition qui a opposé 8 meilleurs poètes de slam de toute l’Afrique, le guinéen Baldé est sorti vainqueur. Il a remporté le trophée devant l’algérien Saoussene Aberkane, le botswanais AnthXny, le camerounais Billy CasCandy, le tchadien Abed-Négo Kassir, le malgache Louisz Fasa, le mauricien Max J Pierre Louis et le togolais Bokon K Gagnon. Il rentre à Conakry avec son titre de champion africain de poésie slam.

Champion d’Afrique

Heureux gagnant du prestigieux trophée continental, Baldé fait la fierté de son pays. Il a été formé au Groupe scolaire Sophiapole. Tout naturellement, il est une superstar à l’université Ahmadou Dieng de Sangoyah, en banlieue de Conakry. Fervent promoteur de l’excellence de la langue française dans son entourage et à l’école, sa passion pour le bon-parler français a fait de lui un poète doublé de slameur.

Baldé évolue avec son binôme. Le label DiMediSphere est le sien. Sur le réseau social Facebook, le compte du duo est dénommé Om’art Eob Balde. Son hashtag #Dimedislam. Sur instagram, dimedislam_gn. Désormais, sur le plan national et international, Elhadj Oumar Baldé fait partie des modèles à suivre pour les jeunes francophiles amoureux de la poésie et du slam en français.

La Coupe d’Afrique de poésie slam (ACSP) est un événement panafricaniste qui rassemble des talents artistiques d’Afrique et du monde entier. La compétition se déroule en plusieurs phases jusqu’à l’épreuve finale. Elle vise à « créer une synergie, une unification dans la scène artistique et travaille ainsi sur une Afrique unie ». Et pour cause ? « La poésie slam, la célébration des mots, est devenue une expression culturelle importante dans de nombreux pays africains au cours de la dernière décennie, explique l’ACSP qui promeut la poésie slam comme une force unificatrice. »

La première édition de cette compétition continentale a eu lieu en 2018 à N’Djamena, au Tchad. Chaque deux ans l’événement réunit poètes, slameurs, spoken word de pays africains lors de l’épreuve finale.

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

Loi sur la HAC : L’AGEPI espère que les acquis seront conservés

Diallo Tidian

Un Singapourien va prendre les rênes de l’OMPI

Diallo Tidian

Créer une collection de thèses et travaux universitaires en médecine Le défi de l’Harmattan Guinée

Diallo Tidian