Le Populaire
Actualités Conakry Economie Guinee Politique Sports

Faisons la connaissance de l’entrepreneur social guinéen M. Antonio Souaré

« Apprendre, c’est s’accroître tous les jours » Lao-Tseu

 A l’image de MO IBRAHIM, de YOUSSOUF KANAZOÉ et des chefs d’entreprise  noirs de l’Afrique du Sud, ANTONIO SOUARÉ fait une option sérieuse sur les investissements anonymes sur lesquels, il met un point d’honneur et dont pour la plupart et dans une large mesure, il n’attend aucune compensation.

Combien de Start-up domestiques des petites et moyennes entreprises personnelles ou familiales, d’associations lucratives et de carrières sportives émergentes, lui doivent leur baptême et leur essor ?

L’image du chef d’entreprise traditionnel arcbouté sur les chiffres d’affaires et les plans de développement, fixant des objectifs et des priorités, guidé par le tableau impitoyable des courbes de croissance de profit et pertes, cache celle de l’homme simple, travailleur, assidu et discret proche des siens, qui a entrepris de construire sa force sur les contrastes, les aléas, et les opportunités de tous les jours, un homme qui tient à réussir la course, en relai avec le maximum de partenaires.

v  En réalité ANTONIO SOUARÉ est comme tous ceux qui arrivent au sommet d’un projet longtemps mûri, et qui par un concours de circonstance fortuit deviennent un Illustre point de convoitise et de mystère.

v  Le Cumul ou la rencontre de très lourdes charges affaiblit sa vraie nature, lui imposant une posture étroite et encombrante d’homme d’appareil.

v  A vrai dire, il n’est ni un homme d’appareil, ni un parvenu, ni un homme d’affaire, au sens profane, ni un leader partisan, au sens politique.

v  C’est un « Entrepreneur social » qui construit chaque jour autour de lui des passerelles de vie entre ceux qui ont des projets mais manquent de moyens et ceux qui ont des capacités mais ont besoin de s’investir.

v  Il est le lien entre cette longue chaine valeureuse de citoyens, de frères, d’amis et de compagnons qui tentent de maintenir le statut sportif de la Guinée au beau fixe, parmi les Nations historiques de l’Afrique, dans le contexte de précarité qui affectent malheureusement l’esprit et les actes de ses compatriotes.

v  Pourquoi construire un centre de formation avec des compétences étendues, en dépassement de fonction et sur fonds propres, quand l’état lui-même est absent sur les chantiers sportifs destinés à promouvoir le génie et les talents du pays, si ce n’est pas pour marquer une vision nouvelle, un engagement citoyen, une forme d’altruisme et de patriotisme.

v  Les projets individuels ne sont toujours pas compatibles avec les projets nationaux, ce qui altère souvent la qualité des charges publiques qu’assument les responsables publics. Et souvent la faiblesse de la communication objective engendre la plupart des malentendus et ses effets pervers que sont la délation et l’injustice.

Les échos malveillants et les spéculations maladroites sur, il est ceci, il a fait cela, ces intentions sont ainsi, ou il raconte que… relayés par les médias et l’opinion alimentaire en Guinée, confirment la fragilité et l’absurdité des jugements fondés sur l’information subjective, sans aucun support institutionnel. La gestion de l’information obéit à des protocoles qui incluent des risques d’erreurs.

Par Moussa Dioumessy,
Directeur général du cabinet Evantu-Pro

Related posts

Affaire 3e mandat: 11 magistrats dans le viseur du Fndc

Diallo Tidian

LIBRE OPINION: Le FNDC a été affaibli dans sa lutte, le jour même où Alpha Condé a fait un discours sur la nouvelle constitution…

Diallo Tidian

Alpha Condé réfractaire aux exigences de l’apaisement

Diallo Tidian