Le Populaire
Actualités Art & Culture Conakry Economie Guinee

Festival des arts de la forêt, un événement à intérêts multiples

Le commissaire général du festival, Alice Doré explique que l’idée de lancer cet évènement est partie du constat selon lequel toutes les grandes activités sont concentrées à Conakry. « Nous, nous avons jugé nécessaire de faire la décentralisation culturelle. Raison pour laquelle le choix est tombé sur Nzérékoré sachant que cette ville est le carrefour de deux grands pays, la Côte d’Ivoire et le Libéria. Il était donc, notre devoir régalien de pouvoir faire de cette zone un carrefour culturel mais également faire en sorte que la destination Nzérékoré soit une des destinations privilégiées ».

Quant au choix de la thématique, il affirme que «la différence entre un concert et un festival, c’est la multiplicité des événements. Et mieux que cela, la zone forestière est devenue de nos jours un des foyers de l’immigration. Et nous nous sommes dits comment faire en sorte que ces jeunes qui sont loin de la capitale et qui rêvent aussi au même eldorado que ceux de la capitale, d’où le choix de cette thématique pour faire comprendre aux jeunes que réussir chez soi est possible et il suffit de persévérer et être armé de courage et d’abnégation».

Au nom des sponsors, Mohamed Lamine Hady Touré de la Sobragui a noté que la brasserie de Guinée fera de son mieux pour accompagner le festival tout en respectant les clauses du contrat de sponsoring avec le Festival des arts de Guinée. Toute chose qui renforcera davantage les relations de confiance entre les deux parties.

Dans la même lancée, le responsable marketing de Lanala Assurances, M. Thierry Amani, a salué l’initiative qui, selon lui, va permettre non seulement aux populations de la forêt de comprendre que réussir en Guinée et en zone forestière est bel et bien possible, mais aussi que sa compagnie d’assurance va se donner à fond pour apporter son grain de sel à la réussite du festival.

Le président de la commission d’organisation, le député uninominal de Nzérékoré, l’honorable Zoupé Zougboulémou, a exprimé son engagement pour la réussite de l’événement, qui, assure-t-il, est de multiples intérêts. Au nombre desquels, le fait que Nzérékoré a porté une étiquette de zone conflictuelle suite à des malentendus perpétuels constatés par beaucoup d’observateurs avertis, nécessite des solutions.

C’est dans cette perspective qu’il affirme n’avoir pas hésité un seul instant à accueillir l’initiative du festival « qui viendra s’inscrire dans une dynamique pour corriger ce facteur » à bras ouverts.

Par Sékouba Kourouma

Related posts

Diadié SANKARÉ, PDG du Groupe SAER et Président du CNPM : « Le Mali a besoin de leaders qui remettent le pays au travail »

Diallo Tidian

Fraudes électorales : Les voleurs de la République

États-Unis : Kassory Fofana admis d’urgence dans un centre hospitalier

Diallo Tidian