Le Populaire
Actualités Afrique International Politique

France -Tchad « Nous avons perdu, un ami, un allié courageux…; sur le conseil militaire de transition, nous en prenons acte…). USA -Tchad « Nous soutenons le peuple Tchadien et appelons au retour à l’ordre constitutionnel…).

Deux mondes, deux mœurs politiques. Les uns soutiennent les gouvernements qui garantissent leurs intérêts au détriment du peuple et les autres, les gouvernés au nom de la légitimité, la démocratie, la bonne gouvernance et le développement.

Le malheur de l’Afrique francophone est d’avoir croisé son chemin dans sa marche historique avec la France. La dernière fois, je notais que le Rwanda n’a commencé a voir la lumière qu’en s’affranchissant de la France et de sa fameuse francophonie.

La France ne peut plus être considérée comme un mal nécessaire pour l’Afrique francophone; on peut s’en passer, au moins, pour un certain temps, comme l’ont fait les Rwandais. La France n’a jamais été du côté des peuples africains; elle a été et continue d’être la marraine des tous les dictateurs qui trônent à la tête des États africains francophones.

Sa position actuelle par rapport à la nouvelle donne qui prévaut au Tchad suite à la disparition du dictateur Deby, illustre parfaitement sa diplomatie hypocrite et cavalière en Afrique. Certains diront qu’il n’y a pas d’États amis, mais des intérêts liés, mais, quand c’est encore à la mode française; ça devient pire. Ceux qui ont compris, savent que c’est la France et sa puissance aux pieds d’argile qui a plus besoin de l’Afrique et non l’inverse.

Sow Boubacar, CH.

Related posts

Munich accueille le «Davos des Jeunes»

Diallo Tidian

Alpha Condé devient difficilement joignable

Diallo Tidian

Processus de démocratisation de la Guinée : l’espoir est permis, selon Steven Koutsis

Diallo Tidian