Le Populaire
Actualités Conakry Diaspora Guinee Politique

Hadja Présie graciée, on a tordu le bras à la justice

Le nom de mademoiselle Hadiatou Bah est mentionné au numéro 22 de la liste des 31 graciées à l’occasion de la célébration de la journée internationale du 8 mars dédiée aux femmes. Il s’agit de la comédienne, actrice de cinéma surnommée Hadja Présie (sur la photo).

A sa sortie de la Maison centrale, l’actrice de cinéma a confié à la presse sa joie de recouvrer la liberté. Elle aussi fait la promesse suivante: «Je tiens à dire que je n’ai jamais voté pour un président guinéen, mais si aujourd’hui Colonel Mamadi Doumbouya se présente comme candidat aux élections, je voterai pour lui non pas seulement à cause de cette grâce, mais à cause de la façon dont il s’intéresse à la population.»

Le 24 février 2022, elle a été «reconnue coupable d’escroquerie et tentative d’extorsion» contre l’homme d’affaires Thierno Mamadou Dansoko et condamnée à une peine d’emprisonnement de 10 mois assortie d’une amende de 500 mille FG. Ses deux complices aussi. A titre de dommages et intérêts, Hadja Idiatou a été condamnée à payer 20 millions de FG à sa «victime» Dansoko et interdite d’utiliser Facebook, twitter et instagram, pendant 24 mois.

Sa libération intervient à un moment où la Cour d’appel s’apprêtait à ouvrir son dossier pour examiner la sentence du tribunal de première instance de Dixinn. Cette situation tord le bras à la justice par son caractère irrégulier en matière de procédure devant aboutir à une grâce présidentielle.

Par Gordio Kane

Related posts

Lamarana Petty Diallo, avocat-défenseur de l’alternance : «Le Fndc est le réceptacle des déceptions, des injustices, et des errements du régime Condé»

Diallo Tidian

Passation de service au Ministère de l’Agriculture et de l’élevage

Diallo Tidian

Les succès du plan d’action opérationnel de la mairie de Labé

Diallo Tidian