Actualités Conakry Guinee Politique

Journée de renforcement des capacités des journalistes sportives

A l’initiative de l’Agence Miriya Communication (Amc) en collaboration avec l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (Agepi), la Fédération guinéenne de football (Féguifoot) a financé un «atelier de renforcement des capacités des journalistes sportives» évoluant dans les médias guinéens.

Au cours de la journée du samedi 10 octobre dédiée au renforcement des capacités des journalistes sportives, l’atelier organisé à cet effet l’Agence Miriya et l’Agepi s’est tenu dans la salle de formation de l’Académie nationale Olympique de Guinée au stade du 28 septembre à Conakry. Il portait sur deux thèmes principaux: «L’intégration de la dimension de genre dans le journalisme» et «le leadership féminin dans le sport».

Au nom des organisateurs, le directeur général de l’agence Amc, Thierno Saidou Diakité, banquier, chroniqueur et consultant sportif, est revenu sur les efforts fournis par son agence pour soutenir l’évolution des sports en Guinée. Des efforts axés sur des activités relatives à la réalisation de 4 camps de basket-ball à Fria, Kérouané, Mamou et Sangarédi, des sessions de formation en relation avec la Fédération guinéenne de basketball; des tournois de football corporatif avec le Syndicat des banques; la promotion du crédit scolaire avec la Bicigui, et le partenariat avec la Fédération guinéenne d’athlétisme dans l’organisation du semi-marathon de Guinée.

Thierno Saidou Diakité est le Directeur général de l’AMC et Consultant sportif

Après cela, en relation avec l’Agepi, l’agence Amc a «fait un constat au niveau de la presse sportive (qui) a révélé que les journalistes sportives, pas très nombreuses, méritent d’être accompagnées et soutenues afin qu’elles puissent s’affirmer au sein de leurs rédactions respectives. D’où l’idée de ce projet de formation sur un cycle de plusieurs sessions», commente M. Diakité. L’occasion pour la directrice de l’Académie nationale olympique, Mme Germaine Manguet, ancienne ministre, d’inviter les journalistes sportives «à s’armer de courage et de persévérer dans leur tâche professionnelle». Car, pour elle, c’est la seule manière pour elles de devenir des leaders dans leur métier.

Présidant la cérémonie de lancement de l’atelier, le secrétaire général de la Féguifoot, le colonel Maurice Akoï Guilavogui, a déclaré que son institution accorde beaucoup d’intérêt à la formation dans la mesure où elle permet au football de se développer, de s’épanouir. «Quand nous avons été informés de la tenue de cette formation, le premier responsable de la Féguifoot, M. Mamadou Antonio Souaré, a donné des instructions pour que notre image soit associée à cet évènement, d’où le financement de l’atelier», a souligné le Colonel Guilavogui. C’est dans cette optique qu’il a invité les vingt participantes à accorder le maximum de considération à la formation afin de pouvoir contribuer à la qualification de notre sport par leurs prestations médiatiques.

Après l’exposé des deux thèmes, le premier par le président de l’Agepi, Alpha Abdoulaye Diallo et le second par la directrice de l’Académie nationale olympique, Mme Germaine Manguet, les participantes ont égrainé quelques recommandations. Parmi lesquelles, un accent particulier a été mis sur les ravages de la discrimination des femmes dans certaines rédactions et le harcèlement sexuel. Pour elles, la lutte contre ces pratiques dans les médias guinéens va aider les femmes qui visent les étoiles à s’affirmer davantage et atteindre leurs objectifs.

Les organisateurs ont, par la voix de leur porte-parole, Joseph Siba Guilavogui, chargé de la formation à l’Agepi, exprimé leur détermination à contribuer à trouver des solutions à ces inquiétudes en collaborant avec les institutions, organismes et mécènes évoluant dans le sport guinéen. A tout seigneur tout honneur, le Secrétaire général du Comité national olympique (Cno) guinéen, le très respecté M. Daouda Nansoko, a officié la cérémonie de clôture de la journée de formation, sous une salve d’applaudissements.

Le Populaire

 

Related posts

TRIBUNE. Être une icône en Guinée est-il une malédiction ? (Par Sita CAMARA)

Diallo Tidian

Le ministre Somparé soutient la lutte contre la migration irrégulière

Décryptage / Vous avez dit nouvelle constitution ? Je vous rétorque, arrêtez, ça ne passera pas !

Diallo Tidian