Le Populaire
Actualités Afrique Guinee International Politique

La fraternité sino-africaine éprouvée par la pandémie embrasse un avenir meilleur

NAIROBI, 4 janvier (Xinhua) — Le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi quitte lundi Beijing pour une visite officielle en Afrique, perpétuant une tradition de 31 ans selon laquelle un chef de la diplomatie chinoise commence chaque année par une tournée en Afrique.

En dépit de la pandémie de COVID-19 qui fait rage sur le continent, M. Wang se rendra au Nigeria, en République démocratique du Congo, au Botswana, en Tanzanie et aux Seychelles, soulignant ainsi la grande importance que la Chine attache à ses relations avec l’Afrique et démontrant leur amitié durable dans les joies comme dans les peines.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a laissé de profondes cicatrices sur le monde, occasionnant des décès et des pertes économiques catastrophiques, mais cette épidémie jamais vue depuis un siècle a également été le témoin du renforcement de la fraternité sino-africaine dans la lutte conjointe contre le virus.

Au moment le plus difficile du combat de la Chine contre le nouveau coronavirus l’année dernière, plus de 50 dirigeants africains lui avaient fait parvenir des messages de condoléances et un précieux soutien. En retour, lorsque la maladie a à son tour atteint l’Afrique, la Chine a pris l’initiative de lui fournir une grande quantité de matériel anti-épidémique et a dépêché sur place, dans 15 pays, des équipes médicales.

La Chine adhère de tout temps aux principes de sincérité, de réalité, d’affinité et de bonne foi dans sa politique envers l’Afrique. En 2020, elle a commencé à aider à la construction du siège des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies, honorant avant la date prévue son engagement pris lors du sommet extraordinaire sino-africain sur la solidarité contre le COVID-19.

Sur le plan économique, la Chine a signé des accords sur la suspension du service de la dette avec 12 pays africains et a exonéré les prêts sans intérêts à 15 pays africains qui arrivaient à échéance fin 2020, devenant ainsi le plus grand contributeur du G20 à l’allégement de la dette africaine.

En tant que plus grand pays et plus grand continent en développement, la Chine et l’Afrique ont toujours souscrit au principe de coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant sur la base de l’égalité et du respect, et ont donné un excellent exemple de coopération Sud-Sud.

L’année 2020, qui marque le 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), a ouvert une nouvelle ère de confiance politique mutuelle et de coopération globale entre les deux parties.

Au cours des deux dernières décennies, l’Afrique a construit plus de 6.000 km de voies ferrées, 6.000 km de routes, près de 20 ports et plus de 80 grandes centrales électriques dans le cadre de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR), des “Dix projets de coopération” et des “Huit initiatives” proposés par la Chine.

Au cours de cette période, le commerce bilatéral a été multiplié par 20, et l’investissement direct de la Chine en Afrique par 100, permettant au continent d’adopter une trajectoire ascendante vers la prospérité.

La coopération sino-africaine, en particulier dans le cadre de l’ICR, offre de réelles “opportunités chinoises” à ce continent en développement. En outre, la Chine et l’Union africaine ont récemment signé un accord pour promouvoir l’ICR en Afrique, qui s’articulera efficacement avec l’Agenda 2063 de l’Afrique, un plan visant à faire de celle-ci une future puissance mondiale.

En 2021, les défis demeurent, mais une lueur d’espoir pointe à l’horizon. Le commerce dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), qui couvre plus de 1,2 milliard de personnes, a débuté vendredi dernier, une étape importante pour la transformation et le développement de l’Afrique, offrant également à cette dernière comme à la Chine une occasion en or d’exploiter leur potentiel économique.

Pour le Nouvel An, la Chine et l’Afrique ont fixé des objectifs clairs dans leur feuille de route de coopération. Le Sénégal coprésidera cette année les réunions du FCSA. La Chine travaillera avec l’Afrique dans les trois domaines prioritaires de coopération en matière de vaccins, de reprise économique et de développement transformatif.

Au début du Nouvel An, la visite de M. Wang n’a pas pour seul objet de perpétuer la tradition, mais elle vise surtout à démontrer la détermination de la Chine à renforcer ses liens avec l’Afrique ainsi que la confiance dans le développement futur des pays africains.

Apportant le soutien et l’expérience de la Chine dans la lutte contre la pandémie et la pauvreté, la visite de M. Wang renforcera également la confiance et les efforts des pays africains dans leur propre lutte contre des difficultés similaires, insufflera une nouvelle vitalité à la coopération sino-africaine et permettra à leurs relations d’atteindre de nouveaux sommets.

Related posts

Libre tribune: “Pour un gouvernement de transition en Guinée !”

Diallo Tidian

L’Imam Alhassane Khomeini de Boulbinet en pole position

Diallo Tidian

Le ministre de la Ville et le Directeur région Afrique d’Onu-Habit font le point du Projet Sanita Villes Durables

Diallo Tidian