Le Populaire
Actualités Afrique Guinee Politique

La mort de Déby doit servir de leçon aux candidats à la présidence à vie (Dr Abdoulaye Diallo)

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a été tué par les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Sa mort a été annoncée mardi 20 avril 2021. « Militaire de carrière et combattant rebelle avant de s’emparer du pouvoir par un coup d’Etat en 1990, il venait d’être réélu, à 68 ans, pour un sixième mandat ».

Le président du Mouvement pour la solidarité et le développement (Msd), Dr Abdoulaye Diallo dit Ballal Koyin,  déclare que « la mort d’Idriss Déby Itno doit servir de leçon aux présidents africains qui veulent se maintenir au pouvoir ».

Bien que, « la communauté internationale » ne peut se désolidariser d’un un allié-clé de la lutte contre les djihadistes dans les pays sahélo-sahéliens, et son fils, Mahamat Idriss Déby, général de corps d’armée de 37 ans, qui a pris le pouvoir, promet de rendre le pouvoir dans un an et demi, – un délai que les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) rejettent – Dr Diallo se dit confiant quant à l’avènement d’un « pouvoir civil » dans ce pays.

Il espère que les militaires « ne vont pas confisquer le pouvoir, après les 18 mois de transition ». «Je pense que si cela est respecté, le Tchad connaîtra une stabilité sans fin et une bonne démarche démocratique ». L’ex président tchadien, le maréchal Idriss Déby Itno, a été inhumé vendredi 23 avril 2021. Le président Alpha Condé, qui a décrété un deuil national de 24 heures, mercredi 21 avril 2021, était présent aux obsèques à N’Djaména.

Par Léon Kolié

Related posts

Pendaisons et assassinats de 1971, on réclame justice pour les victimes

Diallo Tidian

Pendaisons et exécutions du 25 janvier, 31 juillet et 18 octobre 1971 : la purge qui décima l’élite guinéenne

Diallo Tidian

Défis et perspectives de la presse écrite : Ce qu’en dit le président de l’AGEPI

Diallo Tidian