Actualités Conakry Guinee Politique

L’accusé Naïté apparait comme une cible à abattre [Par Alpha Abdoulaye Diallo]

L’accusé Naïté est une cible à abattre, mais pas une proie facile. C’est un riche entrepreneur devenu ministre des Travaux publics. Facile qu’il soit accusé devant une opinion publique versatile de s’être offert une luxueuse résidence à Lambanyi Conakry. Normal donc qu’une photo d’une propriété rachetée avec son beau-père le richissime Elhadj Alsény Dalaba Barry soit exposée sur les réseaux sociaux et dans certains médias comme la preuve de ce qui serait un enrichissement inacceptable, répréhensible et illégal.
Normal aussi que pour sa propre défense, le ministre Moustapha Naïté fasse publier une tribune dans les nouveaux médias et dans la presse traditionnelle. Ç’aurait été une bonne première sous le magistère Condé si une enquête judiciaire avait suivi immédiatement. Mais pour le moment, au sein de la société civile guinéenne, l’affaire ne déchaine que la presse critique qui en fait ses choix gras, parce qu’aucune ONG de lutte contre la corruption ne s’est portée volontaire pour prendre les devants à l’effet de contraindre le Judiciaire à trouver la procédure adaptée à l’ouverture d’une enquête devant aboutir à un procès en bonne et due forme à l’issu duquel le contribuable guinéen allait être situé sur la culpabilité ou l’innocence de l’accusé Naïté.
Ce silence de carpe, à vrai dire ce manque de courage, arrimé à une omerta de fait, laisse cette prérogative à un tribunal de l’opinion dépiauté de ressources impartiales capables de trier le bon grain de l’ivraie, faire la part entre manip et intox, menterie et dissimulation, perversion et véracité des faits, et somme toute rendre la bonne justice en accord avec les principes et les valeurs de la méritocratie pour faire porter ou tirer le chapeau à qui le mérite. L’accusé Naïté apparait donc comme une cible à abattre, devant ce genre de tribunal fourre-tout qui se substitue à la vraie justice, et qui ne sert que ceux qui se servent de lui comme un instrument de lynchage de l’autre face auquel l’accusé, s’il est une proie facile, croupit irrémédiablement sous les chocs d’incriminations et des témoignages à charge. J’ai dit.

Related posts

Assemblée nationale version « nouvelle constitution » : Damaro, un dur à cuire au perchoir

Diallo Tidian

États-Unis : Kassory Fofana admis d’urgence dans un centre hospitalier

Diallo Tidian

Le COVID-19 où la problématique des infrastructures hospitalières en Guinée

Diallo Tidian