Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique Sociéte

Lettre ouverte au Président de la Transition

À l’attention de Monsieur le Président  du Comité National du Rassemblement pour le Développement CNRD, Président  de la transition en République de Guinée, Colonel Mamadi DOUMBOUYA

Monsieur le Président, le 5 septembre 2021, vous avez posé un acte qui a été salué par l’ensemble de la communauté guinéenne. Vous avez mis fin à une dictature agonisante. Une situation qui exacerbe tous les guinéens et les amis de la Guinée. À cet effet, le 7 septembre 2021, le Réveil a publié un communiqué dans lequel nous avons salué votre action avec l’engagement de vous accompagner pour la réussite de cette nouvelle transition.

Nous avons en même temps affirmé le choix de rester aux côtés du peuple de Guinée  pour veiller à ce que les engagements pris sous votre direction soient respectés. Lors de votre prise de pouvoir, vous avez affirmé aux yeux du monde que « la justice sera la boussole de vos actions »  avant d’ajouter votre volonté de vouloir  tuer l’ethnocentrisme dans notre pays en vue de construire une République pour l’ensemble des filles et des fils de la Guinée.

Ce discours qui fut le mobile de notre adhésion à votre acte du 5 septembre, nous donne droit à vous interroger sur un certain nombre de question, d’une part,  sur votre silence au sujet des victimes du régime de Monsieur Alpha Condé et d’autre part, sur la composition de membres du Conseil National de la Transition CNT qui constitue l’organe législatif de notre future constitution selon vos propres mots.

À notre ultime conviction, cet organe souffre d’un manque de  représentativité sur deux niveaux fondamentaux :

  • Primo, nous estimons que si le CNT doit jouer le rôle d’un parlement, alors les parlementaires doivent se définir en fonction du quotient électoral des partis politiques participants. Sauf que dans ce cas d’espèce, cette évidence n’est pas vérifiable pour illustrer la composition du CNT.
  • Secundo, Si l’ethnocentrisme est mort ou doit mourir, il est inconcevable qu’une seule ethnie puisse occuper l’écrasante majorité des sièges au CNT, c’est une autre évidence. À ce niveau, la question subséquence qui se pose est de savoir  quelle est la base   de répartition des membres pour composer cet organe?

Permettez-nous de vous rappeler encore une fois, que  la  transition démocratique ne doit pas se fixer un programme trop ambitieux qui va encombrer,  sans lui donner le temps de répondre aux attentes du peuple de Guinée, en plus une transition est faite d’incertitude d’où l’impérieuse nécessité d’impliquer les forces vives de la nation à travers un cadre de dialogue en vue d’un consensus national pour les actes à poser.

Monsieur le Président vous avez dit je cite : pour être  en cohérence avec ce qu’on dit fin de citation. Nous vous exhortons de suivre le chemin que vous avez défini au départ qui consiste à gérer une transition participative de tous les guinéens. En outre, l’égalité entre les quatre  régions naturelles doit être un droit indéfectible pour la gestion juste et cohérente de cette transition.

Par ailleurs, nous exhortons le CNRD de rectifier la déviation de sa trajectoire initiale. Ainsi, le Réveil pour Alternance Démocratique en Guinée, réitère son engagement de l’accompagner dans son programme initial de rassemblement des guinéens et vers l’instauration d’un Etat de droit en République de Guinée.

Fait à Conakry  le 18 février 2022
Le Réveil pour une Alternance Démocratique en Guinée

Le Président
Abdoul Diallo

Related posts

Les Américains se félicitent de l’entrée en fonction du CNT

Diallo Tidian

Taliby Dos Camara, Mamadou Sylla Futurelec et Cie demandent l’annulation de l’interdiction de manifestation

Diallo Tidian

Nouhou Baldé de www.guineematin.com élu au bureau des médias en ligne africains

Diallo Tidian