Le Populaire
Actualités Afrique Politique Sociéte

L’UJPLA appelle les autorités nigériennes “à faire cesser toutes poursuites” contre le journaliste Moussa Aksar

Communiqué de l’Union des journalistes de la presse libre Africaine (UJPLA) relatif à l’affaire du journaliste nigérien Moussa Aksar
L’Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine suit de très près la situation du journaliste Moussa Aksar, convoqué le vendredi 8 janvier 2021 par la justice nigérienne suite à la plainte d’un citoyen nigérien établi à Bruxelles.
L’UJPLA apporte tout son soutien à Moussa Aksar, Directeur de publication de «L’Evènement», journaliste professionnel connu et reconnu par tous ses pairs. A titre de preuve, la confiance à lui faite pour présider la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO).
L’UJPLA ne saurait rester sans réaction face à cette action contre ce journaliste connu pour son engagement dans le combat contre la mauvaise gouvernance.
Pour l’UJPLA, Moussa Aksar subit des pressions depuis que son enquête a mis au grand jour des malversations financières au ministère nigérien de la Défense. Notre confrère travaillait dans le cadre de l’enquête mondiale des FinCEN Files dont la CENOZO assurait le lead en Afrique.
L’Union des Journalistes de la Libre d’Afrique ne saurait laisser Moussa Aksar être le bouc émissaire ou la victime vite trouvée dans une situation dont les vrais fautifs sont à rechercher et identifier ailleurs
L’UJPLA en appelle à la sérénité des autorités nigériennes et à leur attachement à la liberté de la presse, en faisant cesser sans délai toutes les actions contre Moussa Aksar.
Fait à Dakar, le 9 janvier 2021
Pour l’UJPLA Le Porte-parole : Souleymane Thiam

Related posts

La Ceni appelle à retirer les cartes d’électeur

Diallo Tidian

Communiqué: EDG annonce la mise en place d’un bureau d’Ordre Central

Position Title: Program Associate/Program Officer Reports to: Country Director Location: Conakry-Guinea

Diallo Tidian