Actualités Art & Culture

Miss Guinée France 2020 : Lamarana Diallo remporte la couronne

La prestigieuse cérémonie révélatrice de la plus belle des guinéennes de France déroule le tapis rouge à Lamarana Diallo.

En hommage aux «Héroïnes d’Afrique», l’élue de la 12e édition de Miss Guinée France 2020 fait un clin d’œil « à des femmes qui ont marqué et continuent de marquer l’histoire du continent africain ». Mlle Diallo consacrera une partie de son agenda aux pages héroïques de « leurs combats et leurs engagements » pour leurs pays respectifs.

L’événement est à sa 12e édition. Comme toujours, il porte la griffe de l’Association des jeunes guinéens de France (Ajgf). C’est un rendez-vous annuel qui valorise le pays, ses filles et sa culture. Le Comité Miss Guinée France organisateur de l’élection Miss Guinée remplit loyalement la mission qui prend fin avec la majestueuse cérémonie finale de ce samedi 7 décembre 2019.

La diaspora guinéenne et africaine est massivement représentée dans le compartiment de l’opulent Théâtre de l’avant-seine à Colombe, en Ile-de-France. Cette fois-ci, le thème central rend un vibrant hommage aux femmes qui, de par leur engagement «et leur conviction », ont contribué à écrire l’histoire du continent noir.

Les candidates ont eu tout le loisir de s’identifier à l’une des héroïnes pour donner, chacune un sens au projet qu’elle défend à cœur vaillant. En l’occurrence l’impératrice Abla Pokou du Ghana à laquelle l’on doit la survie du peuple Baoulé, une composante du groupe Akan dans le centre et l’Est de la Côte d’Ivoire. La noble Taytu Betul à l’époque de l’empire Ethiopienne. Hadja Mafory Bangoura, militante de l’indépendance guinéenne et femme politique. Aoua Keita, sage-femme et militante politique malienne. Jeanne Martin Cissé, première femme à présider le Conseil de sécurité des Nations unies. Myriam Makeba,  chanteuse sud-africaine et militante anti-apartheid. Ellen Johnson Sirleaf, ancienne présidente du Liberia. Cesaria Evora  chanteuse du Cap-Vert. Huda Sharawi, pionnière du mouvement féministe égyptien et arabe. Angélique Kidjo chanteuse béninoise. Fatou Diome et Mariam Bâ, toutes deux femmes de lettres sénégalaises.

Vivats simultanés et appréciateurs

Les 14 finalistes effectuent des passages d’ensemble en tenue traditionnelle et de soirée. Elles exécutent des chorégraphies des quatre régions de la Guinée, dans un esprit de communion et du vivre-ensemble. Chacune d’elles s’exprime et défend le projet qu’elle portera si elle élue. Elles sont toutes habillées par des couturiers guinéens. Le public a droit à une prestation d’artistes en herbe.

La compagnie Robzi Record offre un beau spectacle. Ans T Crazy, l’artiste au style particulier doublé de grand danseur et qui fait désormais partie de la nouvelle génération de la musique urbaine guinéenne, fait mouvoir le public à travers sa chanson ‘‘Est-ce que Wo civilisékhi’’. Le binôme du groupe Instinct Killers Lil Saacko et son coéquipier Fish Killer viennent contrôler la zone comme indique leur tout dernier single ‘‘On contrôle la zone’’. Le public adore. Les maitres de cérémonies David Sylla et la Miss Guinée France 2016 Andrea Barry annoncent la séance de délibération du jury présidé cette année par le journaliste et icône de la télé guinéenne Mohamed Bang’s Bangoura. La partie est solennelle. Instantanés. Directs. Facebook live…

Résultats: Mlle Aicha Diallo occupe la place de deuxième dauphine. A 19 ans, elle est en 1e année de BTS Tourisme. C’est l’héroïne au brassard n°1 du concours. Son projet est de venir en aide aux orphelins en Guinée. La première dauphine s’appelle Mlle Nossiami Dosso. 18 ans. Elle prépare un baccalauréat en Gestion administration pour devenir hôtesse de l’air. Elle est l’héroïne n°9 et a pour projet la promotion de l’émancipation de la femme guinéenne.

La prestigieuse couronne est remportée par Mlle Lamarana Diallo. Du haut de ses 18 ans, elle devient Miss Guinée France 2020. Elle prépare un baccalauréat littéraire dans le but de poursuivre ses études en droit humanitaire. Elle est l’héroïne au dossard n°7 et son projet consiste à lutter contre l’insalubrité dans les quartiers de Conakry. Salve d’applaudissements. Le rideau retombe. Rendez-vous en fin d’année prochaine !

Par Ahmed Tidiane Diallo
Envoyé spécial à Paris

Related posts

Appui à la gouvernance locale en Guinée: La Banque mondiale finance 40 millions Usd

Diallo Tidian

Alpha Condé n’oublie pas son adversaire Beny de Bsgr

Diallo Tidian

Billet d’humeur: J’ai dit. Seul responsable, mais pas seul coupable (présumé)

Diallo Tidian

Leave a Comment

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !