Vous êtes ici : Accueil » Blog » Miss Guinée France ce 22 octobre : huit candidates pour une couronne
ActualitésAfriqueArt & CultureDiasporaGuinee

Miss Guinée France ce 22 octobre : huit candidates pour une couronne

Ces belles demoiselles de la diaspora se disputent le titre de Miss Guinée France, le 22 octobre, à Paris. Les huit prétendantes au titre de Miss Guinée France sont prêtes à se disputer la grande couronne de la 13ème édition de Miss Guinée France 2023, le samedi 22 octobre 2022 au 7 Boulevard Aristide Briand 92400 Courbevoie, à Paris.

Une pour la couronne

Rayhanatou Barry manage le Comité Miss. Elle fait partie du club des personnalités les plus actives de l’Ajgf

L’une d’entre elles sera élue à porter le titre et la couronne de reine de beauté de la diaspora guinéenne de France pour l’année 2023. Ses deux poursuivantes se classeront, par ordre de mérite, première et deuxième dauphines.

Deux ans après la pandémie de Covid-19 qui a bousculé les certitudes partout dans le monde, le Comité Miss Guinée France est à pied d’œuvre pour organiser le concours. Ce traditionnel événement est l’un des plus grands rendez-vous culturels qu’organise l’Association des jeunes guinéens de France (AJGF). Au niveau mondial, il est l’un des plus grands rassembleurs de la diaspora guinéenne.

Pour cette édition, le Comité Miss Guinée France est managé par Rayhanatou Barry. Elle assure que les séances de répétition sont bien suivies. Elles sont assidues à la tâche et sont dûment qualifiées pour compétir le jour du concours. Ici, tout est suivi à la lettre. Le succès du concours repose sur les principes fondateurs de l’événement au nombre desquels la rigueur et le respect scrupuleux des candidates qui sont traitées sur un pied d’égalité. La manageuse Barry est certaine que chacune des concurrentes est motivée à réussir le challenge d’arracher la couronne tant convoitée. Elles sont au nombre de huit pour cette édition.

Aboubacar Barry, trésorier chargé de la Communication de l’Ajgf. Il est du cercle des dirigeants les plus influents.

«La restriction du nombre de présélectionnées est due au fait que les mesures draconiennes ont été strictement appliquées pendant le casting et pendant les répétitions», indique Aboubacar Barry, trésorier, chargé de la Communication au sein du bureau exécutif de l’Ajgf.

«L’Afrique en Guinée » 

Le thème du concours porte sur « L’Afrique en Guinée ». Selon Sow Oumar, président de l’Ajgf, l’idée géniale de choisir un thème de cette dimension est d’embarquer les pays africains en Guinée à travers ce qu’ils possèdent de plus honorable en termes de propositions et d’actions pour le développement de la Guinée et des autres pays d’Afrique.

Aussi, « vu que les candidates sont en contact avec la diversité africaine, notamment avec leurs amies d’origines différentes, elles ont une culture diversifiée, plus ouverte, plus conciliante et plus avenante », explique Rayhanatou Barry. Cela contribue à faire de l’élection un cadre de réflexion prospective et d’analyse pour soutenir et aider les différents pays à relever le défi de la démocratie et du développement.

Oumar Sow est le président en exercice de l’Ajgf. Il est le pilier central de cette Ong qui fait la fierté de la diaspora guinéenne.

Fatima Baruxakis candidate n°1, Hadja Diakité candidate n°8, Hadja Amy Touré candidate n°6, Sarah Kanté candidate n°5, Mariam Dalanda Bah candidate n°4, Fatoumata-Binta Baldé candidate n°2, Sata Souaré candidate n°3 et Fatoumata Balley candidate n°7 devront mener des recherches pour maîtriser chacune un pays africain choisi par le comité qu’elles présenteront dans toute sa splendeur culturelle et sociétale lors de la finale du concours. Ceci pour montrer la présence de la diversité africaine en Guinée.

Les belles guinéennes de France vont également présenter un projet humanitaire. Une étape fondamentale pour chaque candidate dans la perspective de conquérir la couronne de la plus belle des guinéennes de France 2023. 

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

Apprenons à vivre ensemble et ouvrons notre cœur au monde ! (Par Alpha Abdoulaye Diallo)

Diallo Tidian

«L’art des forgerons africains», les maîtres du feu en Afrique

Diallo Tidian

La liberté de voyager de Cellou Dalein Diallo brimée : «C’est injuste », selon Dr Edouard Zotomou Kpoghomou

Diallo Tidian