Le Populaire
Actualités Art & Culture Conakry

Modèle de réussite: Sogore Création, la Sorbonne de la haute couture

Sogoré création. Retenez bien le nom de ce label ! Il a reçu un financement du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) pour étendre les activités de son centre de formation situé à Hamdallaye Concasseur, dans la commune de Ratoma à Conakry. Son ambition, atteindre le sommet de la qualité et de la perfection et devenir dans quelques années la Sorbonne guinéenne de la nouvelle génération des praticiens de la haute couture et des spécialistes de l’habillement.

Le Centre de formation professionnelle en haute couture ‘‘Sogoré création’’ a été ouvert dans le cadre de la célébration en différé de la fête du mars 2021.

A Hamdallaye Concasseur et dans tous les quartiers que compte la commune la plus moderne de Conakry la capitale guinéenne, Sogoré s’illustre comme le plus moderne, le plus innovant, et le plus académique. C’est à juste titre qu’il est surnommé la Sorbonne de haute couture guinéenne. Ici, seront formés des jeunes de la nouvelle génération de praticiens de l’habillement capables de s’insérer dans le milieu socioprofessionnel, mais aussi de se prendre en charge pour s’auto-employer en lançant leurs propres entreprises de haute couture.

Maître Saidou Barry est le responsable du centre Sogoré création. Il se présente comme un jeune homme visionnaire qui apporte sa modeste contribution à la lutte contre le fléau de «l’immigration clandestine » et les ravages des « mariages précoces » dont l’une des causes principales est « le chômage » et le manque de perspectives.

En investissant dans ce centre, Saidou Barry veut « aussi montrer aux jeunes que même si on n’est pas diplômé » d’une grande école d’économie ou de médecine, par exemple, « on peut entreprendre » et devenir un homme heureux sans risquer sa vie sur le périlleux chemin de l’exil.

Le soutien «Integra»

En Guinée, les talents ne manquent pas. Mais créer son entreprise demande beaucoup de « courage » et de dévouement. Cela donne la capacité de résoudre toutes épreuves pour se tailler une place au soleil. La réussite de Sogoré Création est la preuve que qui persévère pour devenir un modèle qui compte dans un environnement aussi concurrentiel que la couture, les institutions de promotion de l’entreprenariat viendront l’épauler et l’accompagner.

Pour son cas, « ça a été un long combat », explique Saidou Barry. J’ai beaucoup marché, beaucoup travaillé pour pouvoir bénéficier du financement du programme Integra».

A présent, Saidou Barry a un autre défi à relever, assure Elhadj Diallo, coordinateur du programme Integra du Pnud. «M. Barry a pu réaliser son rêve qui était d’arriver à mettre en place un centre de formation. Oui, c’est bien vrai tout ça ! Mais après, il faut penser au business-model pour que ce centre» prospère de manière radieuse et qu’il puisse voler de ses propres ailes.

Ce conseil tombe dans les bonnes oreilles de Maître Saidou Barry, lui-même, très engagé à apposer la signature Sogoré Création dans les annales de l’histoire de la haute couture guinéenne.

Par Léon Kolié

Related posts

Les fonctionnaires fraudeurs et inactifs dans le viseur du nettoyeur du fichier

Diallo Tidian

L’équipe d’Alpha Abdoulaye Diallo remporte les élections à l’Agepi

Projet de Développement Agricole intégré de Guinée (PDAIG) : Dr Boubacar Diallo passe le flambeau à Ibrahima Sambegou Gassama

Diallo Tidian