Actualités Politique

Moment d’élection, période sans repos pour Cellou Dalein Diallo

Les activistes du FNDC : Abdourahamane Sano, Ibrahima Diallo, Koundouno Sékou, Alpha Soumah alias Bill de Sam, Baïlo Barry, Badra Koné, Elie Kamano, Ibrahima Keita, Abdoulaye Sylla et Abdoulaye Bangoura sont libres de rentrer chez eux. Mais la bataille n’est pas encore terminée. Leur procès est renvoyé au 5 décembre 2019. En attendant, Cellou Dalein Diallo (UFDG), Rafiou Sow (PRP), Dr Faya Millimouno (BL), Sidya Touré (UFR), Elhadj Ibrahima Kalil Diallo (PEDN), maitre Abdoul Kabélé Camara (RGD), Elhadj Dembo Sylla (UDG), Diabaty Doré (RPR) et Bah Oury (UDD se sont retrouvés au quartier général de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) jeudi 28 novembre 2019. Objectif, c’est Dalein Diallo qui « l’annonce » à la presse : «on en a profité pour échanger sur le déroulement actuel du processus électoral, et nous avons eu à déplorer beaucoup d’anomalies et beaucoup d’irrégularités : il y a des kits qui manquent, des récépissés qui manquent partout. A la date d’aujourd’hui, il y a beaucoup de circonscriptions dans lesquelles l’enrôlement n’a pas commencé. On a déploré aussi l’absence d’une communication claire sur les actions à mener lors de cette révision. Parce qu’il y a la recommandation forte du ‘‘Rapport d’audit’’ qui veut que l’ensemble des électeurs viennent se faire enrôler. (…) Donc, nous allons prendre des dispositions pour que les recommandations pertinentes de l’audit du fichier soient respectées, et pour que tous les guinéens puissent se faire enrôler conformément aux dispositions légales. Pour ce qui concerne la stratégie, nous allons très bientôt organiser une conférence de presse pour expliquer qu’est-ce que nous faisons pour améliorer le processus si c’est possible, ou qu’est-ce qu’on ferait au cas où on ne réussirait pas à obtenir le respect de la loi et le respect d’une élection transparente et crédible».

Dans le même temps, les politiques sont dans le feu de l’action afin de vérifier l’efficacité de l’établissement des listes électorales nationale et uninominale.

A l’Ufdg, par exemple, Dalein a demandé samedi 29 novembre à ses militants de faire preuve d’indulgence face à l’engouement que suscitent les candidatures à l’investiture (lire aussi page 8: ‘‘Législatives 2020: Maladho Diallo, candidat aux primaires de l’Ufdg à Pita’’).

«Vous savez que l’Ufdg compte près de 5 millions de militants (pour 76 places). Dans toutes les circonscriptions, vous avez 10, 20, 30, parfois 100 et plus qui méritent d’être députés. Mais on ne doit désigner qu’une seule personne» par circonscription à l’uninominal.

Dans cet exercice à haut risque Diallo est « sûr que certains seront brimés », mais il faut savoir faire avec.

 

Par Gordio Kane

Related posts

Avis de tempête dans le pays: Le Fndc repend ses manifs après le ramadan.

Diallo Tidian

Gouvernance : Le visage des promesses non tenues d’Alpha Condé

Diallo Tidian

Guinée : Le lundi de tous les risques Appel à l’unité, à la résistance pour la sauvegarde de la nation

Diallo Tidian

Leave a Comment

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !