Vous êtes ici : Accueil » Blog » PACT-SEG : Le DG Aboubacar Camara descend sur le terrain pour toucher du doigt la réalité
ActualitésConakryGuineePolitique

PACT-SEG : Le DG Aboubacar Camara descend sur le terrain pour toucher du doigt la réalité

Dans le souci constant, d’améliorer les indicateurs de performance des agences de Conakry, la SEG à travers sa nouvelle Direction Générale s’est inscrite dans une dynamique de réduction des eaux non facturées à travers la mise en place du PACT (Projet d’Amélioration des Critères Technico-commerciaux).

Les actions identifiées et mises en œuvre  dans le cadre de ce projet vont contribuer entre autre à :

– Réduire des pertes d’eau ;

– Lutter contre les gaspillages et les fraudes ; pose des compteurs

– Normaliser les branchements ;

– Améliorer le ratio de facturation ;

– Améliorer le taux de recouvrement ;

– Améliorer le rendement de réseau ;

– Améliorer la desserte en eau

À cet effet, les actions sur le réseau, sur les branchements et la base de données clients seront menées en cohérence avec la sectorisation hydraulique des réseaux de distribution. C’est pourquoi, pour le suivi du projet d’évaluation des critères technico commerciaux à Matoto, le Directeur Général de la SEG a effectué une visite de terrain ce vendredi, 15 avril 2022. L’objectif de cette visite est de toucher du doigt l’évolution du projet pilote qui va favoriser la pose de 30 000 compteurs dans cette commune avec un financement de l’Agence Française de Développement (AFD).

Après avoir visité et discuté avec les agents qui opèrent sur le terrain, les autorités du quartier et certains clients, Aboubacar Camara, Directeur Général de la SEG repart satisfait mais en laissant derrière lui de consignes fermes. «Je suis venu voir par moi-même, l’évolution de la pose de ces compteurs. J’ai échangé avec les autorités du quartier qui ont promis de tout mettre en œuvre pour accompagner la réussite de ce projet pilote dans ce quartier, Entag Fassa. On a écouté les préoccupations de ces autorités du quartier et nous prenons bonne note.

Par rapport aux agents qui exécutent les travaux sur le terrain, j’ai demandé à ce qu’ils fassent le travail dans le respect strict des clients et des normes de travail. Il faut toujours bien communiquer avec les clients, leur faire comprendre l’importance de la pose de ces compteurs, mais aussi être prompt à réagir rapidement afin de corriger les fuites et les pannes”, a indiqué Aboubacar Camara.

Des son côté, Mamadou Adama Diallo, directeur de la normalisation et de l’amélioration de la performance à la SEG et cumulativement coordinateur du projet PACT, a mis le curseur sur l’impact du projet au bénéfice des abonnés. « L’impact de ce projet ou qu’est-ce que ce projet va changer?  C’est qu’on va doter tous les clients d’un système de comptage fiable. On va densifier le réseaux, on va faciliter l’accès à l’eau en faisant la densification du réseau sur les tronçons où il n’y a pas de canalisation et partout où il y a les longs branchements, nous allons enlever ces longs branchements depuis le pont de Dabondy, jusqu’à Friguiadi”, nous a-t-il confié, avant d’ajouter:

« Rien que dans la zone où nous sommes, nous avons recensé plus de 110 abonnés clandestins. Donc nous demandons à tous ces clients là, de venir se régulariser rapidement, parce que quand on arrive à la normalisation, nous allons essayer de les débrancher. D’ici qu’on arrive, je souhaite qu’ils viennent s’abonner et partout, nous avons donné des consignes à nos équipes qui opèrent sur le terrain de réparer systématiquement toutes les fuites rencontrées. Parce que c’est un projet, au bout du compte nous allons réduire toutes les eaux non facturées, c’est ça le but final.

Nous allons demander à la clientèle d’accepter qu’on pose le compteur, parce que le compteur donne réellement le volume d’eau que le client a consommé. Le compteur permet de refuser le forfait, il permet de refuser les estimations et là le client sait que c’est sur la base de la consommation réelle qu’il est facturé. Et dès qu’il reçoit cette facture, c’est d’aller payer cette facture issue d’un compteur”, a-t-il lancé.

Pour la bonne marche des opérations de pose de compteurs, la collaboration des clients est un facteur clef. C’est pourquoi, le Colonel à la retraite Abdoulaye Sylla, chef de quartier d’Entag Fassa qui avait accompagné par le passé la SEG à poser 2 000 compteurs dans son quartier, a promis de son côté d’impliquer les religieux pour une large sensibilisation des populations

« La sensibilisation pour la pose de ces compteurs s’est faite dans toutes les mosquées du quartier. Mais, nous allons encore continuer à faire de larges sensibilisations de la population dans les mosquées, nous allons informer pour faciliter le travail aux agents de la SEG. Ils n’ont qu’à continuer le travail”, a-t-il martelé.

Le chargé de l’environnement du quartier Entag Fassa qui s’est réjoui de la visite du DG de la SEG, a tout de même fait des suggestions à la délégation pour une bonne marche des opérations de la SEG dans son quartier. « Moi j’ai sollicité pour la pertinence de ce projet que vous avez qu’il ait un certain climat de confiance entre le fournisseur et le client. En quoi faisant?  Apprendre aux clients à lire les compteurs que vous posez pour qu’ils sachent réellement ce qu’ils doivent payer avant même l’arrivée de la facture.

Affecter les travailleurs de la SEG quand il y a défectuosité, quand il y a panne et rendre disponible un numéro vert que les clients vont appeler en cas de besoin. Aussi, il faut sécuriser ces compteurs là”,  a suggéré Elhadj Kadialiou Diabaté.

Le Colonel à la retraite Amara Samaké, client, est très satisfait de voir le DG de la SEG, exprime ses sentiments. « C’est la première fois qu’un directeur vient ici sur le terrain pour contrôler le travail de ses travailleurs, c’est la première fois. J’ai eu de très bonnes impressions sur lui à partir du moment où je l’ai vu sur le terrain. Donc je ne peux que l’encourager et prier pour lui pour qu’il puisse supporter et réussir ce qu’il a commencé”, a-t-il souhaité. Pendant que nous quittons les lieux, l’opération de pose des conteurs se poursuivait à Entag Fassa dans de bonnes conditions.

Amadou Oury Barry pour lerevelateur224.com
Tél: 00224 620453597

 

Related posts

Covid-19 : Le FMI approuve un décaissement de 148 millions de dollars US en faveur de la Guinée

Diallo Tidian

Les prisonniers politiques pèsent sur la transition

Diallo Tidian

Le mercenaire de la plume François Soudan continue de sévir

Diallo Tidian