Actualités International Sports

Pape Diouf, ancien président de l’OM, est décédé du coronavirus au Sénégal

L’ancien président de l’OM Pape Diouf, hospitalisé au Sénégal pour détresse respiratoire après avoir été infecté par le coronavirus, est décédé mardi soir avant d’avoir pu être rapatrié en France. Il était âgé de 68 ans.

L’ancien président de l’OM Pape Diouf, hospitalisé au Sénégal pour détresse respiratoire après avoir été infecté par le coronavirus, est décédé mardi soir, alors qu’il prévoyait d’être rapatrié en France. Ancien journaliste, agent de joueurs puis dirigeant de l’OM de 2005 à 2009, Pape Diouf avait notamment contribué à bâtir l’équipe championne de France 2010, après 17 années sans titres pour l’OM. Il était âgé de 68 ans. Son décès a été confirmé par la RTS, la chaîne de télévision publique du Sénégal.

Son rapatriement en France n’a pas pu être organisé

Pape Diouf devait être rapatrié de Dakar à Nice en avion sanitaire mardi soir, mais son état s’est dégradé. L’avion n’a pas pu décoller et il est décédé sur le sol sénégalais, a-t-on appris de source proche.

Après une carrière de journaliste à La Marseillaise, il avait ensuite été l’agent, entre autres, de Marcel Desailly, Samir Nasir ou Didier Drogba. Officiellement nommé président de l’Olympique de Marseille en 2005, il avait été débarqué en 2009, juste avant que le club de la cité phocéenne ne remporte le titre de champion de France ainsi que sa première Coupe de la Ligue.

Un sens de la répartie

C’était aussi une élégance, avec sa sempiternelle moustache sombre sur son large sourire, ses costumes et ses cravates assorties, ainsi que sa voix posée maniant l’emphase et l’ironie, surtout pour pourfendre ses adversaires médiatiques: le Paris SG, bien sûr, mais aussi ses détracteurs au sein du club, qui ont malgré tout fini par avoir raison de lui en 2009.

Son sens de la formule, soignée sur les banc de Sciences Po Aix, a souvent fait mouche, ajoutant au décorum d’un championnat français où les Marseillais, sevrés de victoires, avaient bien besoin de retrouver des raisons de rêver.

Une figure engagée contre le racisme

Sa liberté de ton l’a aussi conduit à batailler contre le racisme, notamment lors de l’affaire dites des “quotas”, quand avait émergé l’idée, abandonnée, d’imposer des quotas de binationaux chez les jeunes, lors d’une réunion de la Direction technique nationale (DTN) fin 2010.

“Je suis le seul président noir d’un club en Europe. C’est un constat pénible, à l’image de la société européenne et, surtout, française, qui exclut les minorités ethniques”, avait-il déploré dans les colonnes du magazine Jeune Afrique.

Par 

Related posts

Communiqué conjoint des organisations professionnelles des médias en Guinée

Ehadj Aboubacar Diallo Kaba

Tibou Kamara: Quels problèmes ?

Diallo Tidian

Crise en Guinée: l’appel du représentant de la Francophonie

Diallo Tidian

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !