Le Populaire
Actualités Conakry Economie Guinee Politique Sociéte

Personnes en situation de handicap: «plaidoyer pour une meilleure accessibilité à l’intérieur des immeubles»

Le consultant Thierno Saïdou Diakité a formulé lundi 7 décembre 2020 un «plaidoyer pour l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans les immeubles» qu’il inscrit dans le «cadre d’une contribution citoyenne». De quoi s’agit-il exactement ?

A l’occasion de la célébration de la Journée Internationale des personnes en situation de handicap le 3 décembre de chaque année, le consultant, lui-même handicapé moteur depuis l’âge de cinq ans, plaide pour «l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans les immeubles, et autres lieux publics et privés».

Le message du consultant Diakité s’adresse particulièrement aux acteurs «concernés à savoir : le ministère des Affaires sociales et des personnes vulnérables, le ministère de l’Aménagement et de la ville, le ministère de l’environnement, le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation, l’Ordre des architectes, la Fédération guinéenne des personnes handicapées, etc.»

Le Consultant sportif Thierno Saidou Diakité

Esquivant les «gestes de compassion», M. Diakité appelle à mettre fin à «la dépendance improductive» des 155 885 personnes handicapées recensées, représentant «environ 1,5 % de l’effectif total de la population guinéenne».

Les attentes

Le constat de Diakité est qu’«actuellement, c’est à partir d’un immeuble de cinq étages, que l’ascenseur est obligatoire». Il appelle donc à revoir le code de l’Ordre national des architectes à ce niveau, «pour exiger à partir du troisième étage un ascenseur».

Lorsque cette doléance sera prise en compte par les professionnels du secteur de la construction et de l’habitation et soutenue par des porteurs de projet de loi, l’Assemblée nationale pourra voter une loi allant dans ce sens. Les architectes incluront dans les projets de construction  des systèmes permettant une accessibilité aisée aux handicapés.

Pour les immeubles anciens, les propriétaires pourraient, par exemple, réaliser des travaux d’accessibilité aux personnes handicapées, comme l’installation de rampes d’accès ou carrément d’élévateurs répondant aux normes édictées pour assurer la sécurité et le confort des handicapés moteur.

Ensuite, «pour mieux appréhender la promotion et la protection des personnes handicapées» en Guinée, M. Diakité conseille «la création d’un secrétariat d’Etat ou  Haut-commissariat chargé des personnes handicapées ».

Le plaidoyer porté par M. Diakité est soutenu par M. Thierno Ousmane Ly, ingénieur et analyste financier et spécialiste du Partenariat public-privée et le président de la Fédération des personnes porteuses de handicap.

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

«L’art des forgerons africains», les maîtres du feu en Afrique

Diallo Tidian

Cercle vicieux de la politique guinéenne, continuité ou rupture ?

Diallo Tidian

Forces de l’ordre : Le lien entre le peuple guinéen et son armée

Diallo Tidian