Le Populaire
Actualités Sociéte

Pour pérenniser la paix par la prévention et la résolution des conflits : « L’Afrique a besoin de médiatrices »

Le Réseau des femmes africaines dans la prévention des conflits et la médiation, FemWise-Africa, a tenu sa troisième assemblée générale les 26 et 27 novembre 2019 à Addis-Abeba. Une occasion pour  FemWise-Africa de saluer l’apport de ses partenaires sans lesquels elle ne peut consolider sa structure opérationnelle.

L’événement est organisé après cinq jours de formation des 50 nouveaux membres de l’organisation venus des 5 régions de l’Afri-que, sur le thème : «Faire taire les armes à feu d’ici 2020: Consolider et Maintenir les structures opérationnelles du Réseau des femmes africaines dans la prévention des conflits et la médiation Réseau FemWise-Africa).

Défis

Ce qui permet de bien outiller les participants sur les principes et les valeurs du réseau. Ainsi que les voies et moyens qu’il utilise pour la préservation de la paix en Afrique, notre continent. Où la faible participation des femmes aux processus officiels de médiation en général et autour de la table de négociation de la paix, demeure un aspect important de la mise en œuvre du programme 1325.

En outre, la contribution significative et le rôle important des femmes aux initiatives de médiation et de prévention des conflits sont peu soutenus et presque invisibles aux niveaux local et régional. D’où la volonté de mettre en place une plateforme de prévention et de médiation appelée FemWise-Africa pour permettre aux femmes de militer activement dans la prévention et la médiation.

Professionnalisation

Le réseau vise à  professionnaliser le rôle des femmes dans la diplomatie préventive et la médiation. Il s’agit aussi d’assurer un canal pour la participation significative et efficace des femmes aux processus de paix. Egalement, d’initier  des  actions qui  catalyseront et  généraliseront l’engagement des  femmes  dans  la médiation et le renforcement de l’effort de médiation de FemWise-Africa. Y  compris  des  projets  à  impact  rapide.

A ce niveau, des avancées importantes sont réalisées depuis la mise en place de ce réseau. L’assemblée générale de 2019 tenue sous l’auspice de Mme Catherine Samba-Panza, ancienne présidente de la Centrafrique, co-présidente de Fem-Wise-Africa, a eu l’opportunité de passer en revue les étapes-clés de l’opérationnalisation du réseau. Elle a aussi été l’occasion de délibérer sur les divers documents et cadres opérationnels, de discuter des défis opérationnels et de prendre des décisions importantes pour la vie du réseau.

« Notre continent a besoin de médiatrices pour faire face aux nombreux défis d’ordre sécuritaire », a soutenu Mme Samba-Panza qui travaille à faire en sorte que FemWise-Africa se positionne comme un réseau efficace sur le continent. « FemWise Africa restera actif pour consolider sa structure opérationnelle, a ajouté l’ancienne présidente de la république de Centrafrique, former et déployer les femmes dans les pays et plaider auprès des Etats dans le sens du renforcement de la présence des femmes dans les initiatives régionales, nationales et locales de paix. »

Mme Samba-Panza a salué à sa juste valeur l’appui des partenaires du réseau sans lequel cette assemblée générale n’aurait pas le vu le jour, et félicité les nouveaux membres de FemWise-Africa qui ont obtenu leur certificat d’adhésion au réseau africain des médiatrices.

Par Kadiatou Thierno Diallo

Related posts

Le Nabayagate n’inquiète plus personne !

Diallo Tidian

Angola: l’Union Fouta choisit un secrétaire général par intérim

Diallo Tidian

Souleymane Bah: La fable permet de dire la déshumanisation du monde.

Diallo Tidian

Leave a Comment