Le Populaire
Actualités Afrique Guinee Politique

Présidence de la CAF: Le Président Antonio à Nouakchott

En marge de la Finale de la Coupe d’Afrique des Nations U – 20 opposant à 20 heures ce samedi 6 mars 2021, le Ghana à l’Ouganda au Stade Olympique de Nouakchott, le Président de la Fédération Guinéenne de Football, Mamadou Antonio Souaré, présent dans la capitale de la République Islamique avec ses conseillers dont

Abdoul Karim Bangoura, prendra part à la finalisation de l’accord trouvé entre les différents candidats à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF). En présence du président de la FIFA, Gianni Infantino, entouré de ses principaux collaborateurs, de nombreux dirigeants du Football Africain et des candidats eux-mêmes, le prochain président, le futur directoire et la stature de la CAF, à partir du 12 mars 2021 (date de l’assemblée générale à Rabat) seront certainement connus.
L’on se souvient que le Président Antonio, en qualité de président en exercice de l’UFOA, avait reçu les 3 candidats issus de la sous région ouest africaine ainsi que le sud-africain Patrice Motsepe et conseillé l’unité d’action dans l’intérêt exclusif du Football Africain.
À quelques heures de cet accord final, le Sénégalais Augustin Senghor et l’ivoirien Jacques Anouma ont annoncé le retrait de leur candidature.
Le Président de la Fédération sénégalaise de football explique, dans un communiqué, avoir « décidé d’accepter la proposition consensuelle qui nous a été soumise, cela au nom de l’intérêt supérieur de l’unité du football africain ».
Augustin Senghor fait référence à une série de réunions ayant eu lieu les 27 et 28 février à Rabat durant lesquelles lui, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Mauritanien Ahmed Yahya ont été invités à se réunir derrière la candidature du Sud-Africain Patrice Motsepe.
Jacques Anouma a emboîté le pas à Augustin Senghor quelques heures plus tard lors du journal télévisé de la Radio télévision ivoirienne (RTI 1), vendredi 05 mars . « J’ai décidé de renoncer à ma candidature », a déclaré l’ancien patron de la Fédération ivoirienne, invoquant lui aussi l’intérêt supérieur du ballon rond sur le continent.
Ainsi, la tendance lourde est à une candidature unique de Motsepe, dans une semaine à Rabat. Ce milliardaire, propriétaire du club Mamelodi Sundowns, deviendrait ainsi le premier anglophone à diriger l’institution créée en 1957 et basée au Caire.
Par Abdoulaye Condé

Related posts

L’affaire Grand Sheraton s’invite au 3e mandat

Diallo Tidian

Communiqué mobilisons-nous pour la libération de Khaled Drareni

Diallo Tidian

Interview-plaidoyer d’Aliou Barry, leader du mouvement Réveil : « En Guinée, il faut en finir avec le système civilo-mafieux »

Diallo Tidian