Actualités Afrique International Politique Revue de Presse Sociéte

Sénégal : Un média attaqué pour avoir informé sur un cas de coronavirus

ARTICLE 19 condamne l’attaque perpétrée ce lundi 3 Août contre les locaux du Journal « Les Echos » par des assaillants qui ont également endommagé certains équipements du Médias.

Fatou Jagne Senghore, Directrice Régionale de ARTICLE 19 Sénégal et Afrique de l’Ouest a exprimé sa profonde désapprobation contre ce saccage injustifié : « Nous regrettons et condamnons fermement ces actes de violence contre un média en cette période cruciale où tout le monde a besoin d’information sur la pandémie de coronavirus.  Les Médias jouent un rôle clé dans la diffusion des informations fiables sur la pandémie de coronavirus et l’information des populations sur les moyens de se protéger. Les journalistes prennent des risques contre leur santé pour faire ce travail. Ils ne devraient par conséquent jamais être la cible de violence. Ces actes de violence sont une sérieuse menace à la liberté d’expression, à la sécurité et à la protection des journalistes. Une investigation doit être diligentée ».

Cette attaque fait suite à la parution d’un article qui révélait que le leader religieux des Mouchtarchidines, Serigne Moustapha Sy, a été testé positif à la COVID19. Ses adeptes n’auraient pas toléré la publication d’une telle information. La police a ouvert une enquête sur cette attaque et a procédé à l’arrestation de quelques suspects.

Récurrence des attaques contre les médias en lien avec le coronavirus au Senegal

 L’attaque contre le Journal « Les Echos » est la 4ème de la série des violences physiques contre les personnes et les biens des médias depuis le début de la pandémie du coronavirus au Sénégal.  Le 24 juin, un cameraman de la 7TV a été sauvagement agressé par des personnes inconnues alors qu’il faisait son travail. Dans la nuit du 2 juin, la Radio Futurs Médias de Mbacké a été attaquée et ses bâtiments saccagés par des manifestants qui protestaient contre le couvre-feu et les restrictions imposées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. En Mars 2020, au lendemain de la proclamation de l’état d’urgence, de nombreux citoyens dont le nombre n’a pas été confirmé, deux journalistes en service à Touba, ont été victimes des violences policières pour non-respect du couvre-feu. Les responsables de ces attaques n’ont pas répondu de leurs actes.

« Nous saluons l’arrestation de quelques suspects de l’attaque contre le Journal “Les Echos” par la Gendarmerie. Ceci est un premier pas dans la bonne direction. Nous demandons aux autorités de poursuivre l’investigation de tous les cas avec diligence et à traduire les suspects en justice. Il est impérieux que les autorités prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger les médias et prévenir d’autres attaques”, a insisté Fatou Jagne Senghore.

Les médias et les journalistes doivent être en mesure de faire leur travail sans craindre pour leur sécurité. En lieu et place du recours à la violence, toute personne qui conteste la publication d’une information peut exiger la publication du droit de réponse ou recourir à tout autre moyen prévu par la loi sur la presse pour contester l’information.

Les normes internationales relatives aux droits humains exigent des États qu’ils préviennent, interdisent et combattent les crimes contre les journalistes. La Déclaration de principes sur la liberté d’expression et l’accès à l’information en Afrique affirme que les États «garantissent la sécurité des journalistes et autres professionnels des médias” et “prennent des mesures pour prévenir les agressions contre les journalistes et autres professionnels des médias». Elle ajoute que « Les États prennent des mesures juridiques et autres efficaces pour initier des enquêtes et des poursuites et sanctionner les auteurs d’actes d’agression contre les journalistes et autres professionnels des médias et veiller à ce que les victimes aient accès à des voies de recours efficaces. »

Face à la récurrence des attaques contre les médias, le Sénégal doit faire davantage pour assurer la sécurité et l’indépendance des médias et des journalistes, dont le rôle est indispensable dans l’effort national de lutte contre la pandémie du coronavirus

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Eliane NYOBE, Assistante des Programmes Senior, ARTICLE 19 Afrique de l’Ouest à E : [email protected].T : +221 33 869 03 22. Nous suivre sur les réseaux sociaux : facebook.com/Article19wafric, Tw : @article19wafric

Related posts

Guinée : la Banque africaine de développement accorde un crédit de 8 millions de dollars à Vista Bank pour aider les PME agricoles

Ehadj Aboubacar Diallo Kaba

La pédagogie du cadeau comme geste de paix. Par Sekou Koureissy Conde.

Diallo Tidian

Coronavirus : 7 nouveaux cas positifs de Coronavirus détectes en Guinée

Diallo Tidian