Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Thierno Diallo martyr de la démocratie

Tué à bout portant le jour des émeutes contre la hausse du prix du carburant à la pompe, le 1er juin, Thierno Mamadou Diallo reste gravé dans la mémoire collective comme un candidat au brevet 2022 qui rejoint les martyrs de la démocratie.
Jeune de l’axe Hamdallaye-Bambéto tué par balle lors des émeutes du mercredi 1er juin 2022 contre la hausse du prix du litre du carburant à la pompe, son nom reste gravé dans la mémoire collective comme un martyr fusillé par la police dans un foyer de l’opposition politique dans un salon de coiffure.
Le jeune martyr, Thierno Mamadou Diallo, s’en est allé au moment où il se préparait à affronter les épreuves du Brevet le vendredi 10 juin 2022. Il va manquer à ses parents, ses voisins de Hamdallaye, ses camarades de classe du groupe scolaire Tamadou et à tous ses promotionnaires avec lesquels il s’afférait aux séances de révision des cours reçus durant l’année scolaire.
Ce qui reste inchangé
Le programme préétabli prévoit l’inhumation le lundi 6 juin 2022 au carré du cimetière de Bambéto dans la commune de Ratoma à Conakry. Mais avec l’attente des résultats de l’autopsie exigée par les autorités gouvernementales et les demandes formulées par la famille établie à Timbo la capitale du Fouta Théocratique, les derniers réaménagements prévoient l’enterrement du corps dans le caveau familial. Toutefois, le transfèrement des obsèques en centre-ville de Timbo, dans la région de Mamou d’où sont originaires les parents de la victime, reste à confirmer.
Dans tous les cas de figure ce qui reste inchangé, c’est la tenue de la cérémonie de levée du corps à la morgue du CHU Ignace Deen où a été déposé le corps le 2 juin 2022 après un transit de Kakimbo le lieu du meurtre à la morgue de la mos-quée principale de Bambéto.
La séance aura lieu en présence des représentants de la famille éplorée et de plusieurs  membres de délégations d’organisations sociopolitiques dont la coordination du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui prévoit observer ce jour une «journée de prière et de recueillement pour le repos de l’âme de toutes les victimes des manifestations politiques et sociales en Guinée» afin d’honorer la mémoire de Thierno Mamadou Diallo, première «victime d’homicide dans le cadre du maintien d’ordre public».
Les organisations politiques et sociales de Guinée accusent le régime du colonel Mamadi Doumbouya de tentative de confiscation du pouvoir par les armes de guerre.
Depuis l’assassinat de Thierno, la famille mortuaire ne désemplit pas. Vendredi 3 juin 2022, une forte délégation du G-58 (composée de partis politiques de l’opposition et leurs alliés), de la coalition Rpg Arc-en-ciel et du Fndc a présenté les condoléances des acteurs politiques et sociaux à la famille affligée.
Par Le Populaire

Related posts

BUZZ : La sextape de l’artiste Ibro Gnamet Diabaté réapparait sur les réseaux sociaux

Diallo Tidian

Lutte contre le changement climatique: la FIJ-Afrique renforce les capacités de 20 journalistes guinéens

Diallo Tidian

Covid-19/ La solidarité internationale s’intensifie : la Chine procède à l’annulation d’une dette de 23 millions US dollars

Diallo Tidian