Le Populaire
Actualités Conakry Diaspora Guinee Politique

Thomas Morgan Mamy présente les nouveaux défis de la Diaspora au colonel Mamady Doumbouya (lettre ouverte)

Lettre ouverte à Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA Président de la transition CNRD

Très cher,
DIASPORA ET NOUVEAUX DÉFIS
Jusqu’à la date du dernier pronunciamento classico du dimanche 05 Septembre qui à emporté toute la bande des vendeurs d’illusions, les pays du tiers monde ont toujours bénéficié année après année, des volumes impressionnants de fonds envoyés par les diasporas afin de venir en aide des familles restées sur place. S’agissant de la Guinée, les montants reçus à nos jours,   représentent aujourd’hui plus du triple du montant de l’aide publique au développement. Mais ces fonds contribuent-ils vraiment au développement ?MÉTAPHORE
Malgré le volume impressionnant de l’aide financière envoyée par la Diaspora, les données recueillies montrent à suffisance que cet argent n’atteint pas les circuits de l’économie formelle.
Deux tiers des fonds mobilisés par la diaspora guinéenne servent à pallier les besoins de la vie courante des populations récipiendaires.

REVERS DE LA MÉDAILLE

L’argent de la Diaspora ne répond qu’aux besoins urgents et quotidiens sans irriguer les circuits de l’économie formelle susceptibles de créer de la richesse sur le long terme contrairement à une ONG, un projets de développement, où une petite et moyenne entreprises génératrices d’emplois et de revenus à grande échelle communautaire.
POINT DE VUE MICRO- ÉCONOMIE
Ces transferts de fonds sont contre-productifs parce qu’ils ne  couvrent que des besoins essentiels qui ne sont pas pris en charge par les pouvoirs publics. Il est temps de se rendre à l’évidence que ces transferts de fonds ne doivent plus être l’unique ressource des familles vivant dans notre pays où l’insécurité économique, sanitaire, environnementale est présente au quotidien.FAITS ET ARCHIVES :
Avant et après l’agression du 22 novembre 1970 le PDG/RDA parti au pouvoir à l’époque va durcir sa position contre la Diaspora guinéenne les traitant de contre révolutionnaire. l’illettrisme du leadership va engendrer un pseudo patriotisme greffé au complexe d’infériorité d’où la haine contre la Diaspora partie à la recherche d’une vie meilleure. Celà demeure un grand paradoxe dans un pays ou la culture est basée sur l’hospitalité : L’accueil des réfugiés libériens et Sierra Léonais sur le territoire guinéen en font foi.

La dérive politique et la pantophobie de nos dirigeants des années post-indépendant à laisser les séquelles sur une partie de la population dans les prises de décisions. Cette tranche de cadres existe encore dans l’administration et en dehors; Ils l’affichent dans leurs raisonnements au quotidien.
Il n’est pas rare de voir jusque-là ceux qui refusent de s’accorder à la mondialisation et au modernisme pour booster l’économie et placer la Guinée sur orbite parmi les pays émergents.

Malgré ce dualisme insensé entre Diaspora et certains commis véreux de l’État, la Diaspora ne désespère pas. Elle engorge en son sein des guinéens courageux, patriotes, prêts à tout abandonner ( bon salaire, assurance tout risque, famille, amis et d’autres avantages pour venir se rendre utile à leur pays d’origine.
C’est à ceux-là que mon pays devrait faire d’eux des citoyens d’honneur dans le but d’attirer d’autres guinéens indécis de l’occident à faire autant que la fondation Daubige malgré le manque de patriotisme de l’administration Alphahiste.

ANECDOTES
Son nom: FÉLIX DAUBIGE fondateur d’une ONG basée à Minnesota au USA avec à la clé 5 conteneurs de 40 pieds tous remplis d’équipements médicaux offerts au ministère de la santé de notre pays entre 2017 et 2018. NB: Transport maritime, démarches douanières, entreposage au frais du donateur.
On à tous pensé que cette action de bonne volonté et d’envergure aurait fait l’objet d’une prestigieuse lettre de noblesse que l’État guinéen pouvait attribuer à la Fondation Daubige.

Je suis à mon vif regret de constater que Mr Félix Daubige coure depuis trois ans après le financement d’un contrat dans le même domaine de fourniture d’équipements médicaux qui est  son domaine favori de prédilection. Certains employés de l’administration au lieu de l’encourager sont allés à contre courant, ils ont délibérément optés de le tenir à l’usure afin qu’il abandonne tout et retourner aux Etats Unis d’Amérique.
Quelle cruauté des hommes sans cœur et sans foie? réflexion :
Monsieur Félix s’est-il trompé en offrant 5 conteneurs d’équipements médicaux au ministère de la santé de sa Guinée natale ? J’aimerais que quelqu’un me dise qu’est-ce-qui à manqué en dépit de tous les efforts consentis par le donateur pour célébrer un mariage d’amour entre Mr Félix Daubige et le ministère de la santé si ce n’est pas l’ingratitude et la méchanceté de certains commis de l’administration Alphahiste ; ils sont si malveillants qu’ils savent tenir leurs bienfaiteur à l’usure.
Mr Félix Daubige doit-il regretter d’être venu tôt? où doit-il garder l’espoir et rester fort au regard de l’événement salutaire survenu dans la matinée du 5 septembre grâce au courage et au patriotisme du Colonel DOUMBOUYA. Un coup de force super pro que je qualifie de classico militaire; j’adhère à 100% à l’initiative du colonel son Excellence Mamadi     DOUMBOUYA  président du CNRD.
NB: La fondation Félix Daubige reste debout et motivée pour accompagner la transition dirigée par le CNRD.
Mr Félix s’est confié à moi, il ne pense à ses lots d’ambulances médicalisées déjà disponibles, initialement prévues pour les hôpitaux guinéens mais toujours en attente depuis 3 ans dans un garage à Minnesota au compte de la fondation.Conclusion
Il est temps que nos commis de l’administration comprennent que la contribution des diasporas au développement ne se mesure pas seulement en termes de transfert d’argent vers le pays d’origine! Mr Félix Daubuge en sait mieux que quiconque après avoir vécu 20 années aux Etats Unis d’Amérique.
En place et lieu d’envoyer la liquidité depuis l’Amérique il à décidé de créer sa propre société dans le domaine de fourniture des équipements médicaux dans l’optique de faire tourner son ONG en plein régime.
Une initiative tant rêvée par beaucoup de nos compatriotes vivant à l’étranger.

Le but n’est pas forcément de se faire de l’argent mais plutôt de créer de la valeur ajoutée ( l’emploi des diplômés sans emplois) adeptes de guinée games, de vols et du grand banditisme dans nos cités; un état de fait dû au manque de travail.  Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la transition du CNRD, Colonel Mamadi DOUMBOUYA.
Thomas Morgan Mamy
Tél 629892758

Related posts

Double scrutin du 22 mars dernier : Quel degré d’engagement des Ministres et Directeurs de la haute sphère ?

Diallo Tidian

Emballo, le bon voisin

Diallo Tidian

En France, l’avocat Abass Bangoura s’illustre bien dans le combat contre la dictature

Diallo Tidian