Actualités Afrique Conakry Guinee Politique

Vers un 3e mandat pour Condé : les formalités vont bon train

La nouvelle constitution adoptée dans la douleur le 22 mars 2020 permet au président en fin d’exercice de se présenter pour un mandat de 6 ans. Il ne reste plus que la fin des conventions régionales du Rpg Arc-en-ciel pour officialiser sa candidature à la présidentielle du 18 octobre prochain.

Alpha Condé qui tient le pays depuis décembre 2010 pourrait remporter  pour la troisième fois le scrutin présidentiel. Non pas parce qu’il a conquis le cœur des électeurs ou qu’il est capable de survoler son principal adversaire Cellou Dalein Diallo, mais parce que le système conçu en sa faveur le lui permet. Le fichier électoral est aussi taillé suivant sa volonté et l’administration électorale même remaniée avec la présence des représentants de l’opposition, est toujours  prête à réaliser son rêve de prolonger son séjour au palais de Sékhtouréya et de garder le pouvoir pour le Rpg Arc-en-ciel.

Au début de son second quinquennat, aucune voix officielle de ce parti ne laissait entendre qu’Alpha Condé allait emprunter le chemin de la présidence à vie. Celles qui ont émis le souhait de voir un membre du parti succéder à Condé ont été reléguées au second plan. Avec l’adoption de la nouvelle constitution et l’organisation des législatives le 22 mars 2020, Condé a mis au pas tous les partisans de l’alternance après son second et dernier mandat qui s’achève cette année.

La caravane de la Convention nationale du Rpg Arc-en-ciel sillonne actuellement les quatre régions naturelles du pays. La fin du tour de la Guinée en faveur d’un 3e mandat coïncidera avec la tenue à Conakry d’une grande rencontre devant clôturer l’événement par la présentation officielle du candidat du parti.

Sauf coup de théâtre, son champion Alpha Condé sera le seul et l’unique candidat à l’investiture du Rpg Arc-en-ciel pour la présidentielle du 18 octobre prochain. Et la messe serait dite pour les opposants au régime qui n’auront que leurs yeux pour pleurer la confiscation de l’alternance. Déjà, les autorités ont tendance à durcir le régime.

Les municipalités de la capitale n’ont pas autorisé les manifestations du Front national pour la défense de la constitution (Fndc) prévues le 8 juillet dernier. La tenue de la marche de protestation programmée ce lundi 20 juillet a été, elle aussi, interdite.

Par Le Populaire

Related posts

FNDC: En marche vers la victoire finale…

Diallo Tidian

Position Title: Program Associate/Program Officer Reports to: Country Director Location: Conakry-Guinea

Diallo Tidian

Retraite en Guinée : difficile accès aux CCP

Diallo Tidian

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !