Le Populaire
Actualités Afrique Conakry Education Guinee International Politique Sociéte

Le CERFGuinée et l’ACET lancent un « appel à contribution pour un ouvrage collectif »

Le Cabinet d’étude et sociologique (CERF-Guinée) et l’African center for electoral transparency (ACET) annoncent un appel à contribution pour la publication d’un ouvrage collectif sous le titre « Quelles perspectives pour les processus électoraux en Guinée ? ». Cette initiative des deux organismes va porter sur des réflexions aux questionnements pour le devenir des organisations des processus électoraux en Guinée.

Le constat a été fait suite aux différentes élections qui ont été source de tensions et de conflits entre leaders, militants et sympathisants de formations politiques. Une situation qui a asphyxié les démarches électorales de la présidentielle 2010 à 2020. Aujourd’hui, le pays porte les stigmates des divisions liées à cette perturbation sociopolitique.

Depuis le 5 septembre 2021, le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) à la tâche lourde d’accompagner les acteurs concernés, en l’occurrence les membres du Conseil national de transition (CNT) pour la rectification des textes législatifs et réglementaires relatifs au processus électoral, l’établissement de la mise en jour du fichier électoral et l’organisation des élections politiques pendant la période transitoire.

C’est dans cette perspective que les membres de CERF-Guinée et ACET proposent de fédérer les initiatives sur cette question fondamentale à la vie d’une nation pour présenter de premières réflexions et perspectives sur les processus électoraux en Guinée dans le contexte particulier de l’actuelle Transition. Afin de traiter de cette problématique, des réflexions sur certains thèmes (non exhaustifs) sont proposées : « Quel est le modèle d’administration électorale le plus adéquat en vue de résoudre les défis posés par l’organisation des élections ? Quelle pourrait être la nature de la prochaine coopération électorale avec les partenaires techniques et financiers de la Guinée ? Quels pourraient être les avantages et les limites de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication lors des prochains scrutins ? Et quels rôles peuvent jouer les médias à l’occasion des prochaines élections ? ».

Les contributeurs peuvent à partir des entrées suivantes (sans être exhaustif) faire leurs propositions avant le vendredi 15 avril 2022. Les articles doivent être rédigés en respectant les consignes de 65 000 signes au plus sur Word. Le titre de l’article, nom et prénom de l’auteur(e). Un résumé de 500 signes environ, en français et en anglais (pas obligatoire pour anglais). Le titre de l’article en gras, taille 14 et justifié. Les intertitres en gras, taille 12. Le corps de l’article en Times New Roman, taille 12, interligne 1,5, justifié. Pas de retrait de première ligne en début d’article (premier paragraphe). Les notes de bas de page en Times New Roman, 10, interligne simple et justifiée. Les articles sont à envoyer à cerf@cerf-guinee.com et saikou.balde@cerf-guinee.com.

Cette activité de recherche est structurée en trois étapes. D’abord l’appel à contribution qui vise à publier sous forme d’ouvrage les réflexions sur la problématique élections en Guinée (propositions qui seront examinées par un Comité scientifique composé de professeurs émérites d’universités, experts en politique internationale, maîtres de conférences en science politique, observateurs électoraux, politologues, spécialistes des organes de gestion d’élections en Afrique noire francophone et des enseignants en science politique). Ensuite, une enquête sociologique sur l’étendue du territoire national sur les mêmes thématiques. Enfin, le tout sera couronné par l’organisation d’un colloque à Conakry au mois de mai 2022.

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya investi président

Diallo Tidian

Prisonniers politiques: la grosse épine dans le pied d’Alpha Condé !

Diallo Tidian

Aboubacar Camara, Directeur général d’EliteCom: « On continue d’innover malgré le contexte anxiogène »

Diallo Tidian