Vous êtes ici : Accueil » Blog » Les candidates Miss Guinée rendent la fête de l’indépendance encore plus belle
ActualitésAfriqueArt & CultureBasse GuinéeConakryDiasporaEducationGuineeGuinée ForestièreHaute GuinéeInternationalMoyenne Guinée

Les candidates Miss Guinée rendent la fête de l’indépendance encore plus belle

En marge des activités préparatoires de la finale du concours national de beauté physique et intellectuelle prévue le 25 novembre prochain, les candidates à la couronne de Miss Guinée ont fièrement célébré la date anniversaire de la souveraineté nationale.

Le lundi 2 octobre 2023 à Conakry, leur présence active aux côtés de leurs compatriotes a rendu la fête encore plus belle et pleine de beaux souvenirs.

Sous la signature du Coomisgui, chacune d’elles s’est prêtée aux jeux du shooting photos considéré comme un événement majeur de promotion du branding national visant à agrémenter la fête de l’indépendance.

Ensemble, elles ont su répondre aux attentes tant d’un point de vue esthétique qu’artistique. Elles l’ont fait avec la manière. Autrement dit de plus bel. Elles y ont associé le plus beau, ravissant, agréable, au plus charmant, c’est-à-dire signifiant et toujours encore plus mémorable.

En résumé, la signature des candidates à l’élection Miss Guinée a rendu les activités festives brillantes et leurs retransmissions sur les réseaux sociaux plus craquantes.

Que ce soient les beaux sourires, le port de masques, de pagnes, de t-shirts, de casquettes, de bracelets au tricolore guinéen ou à l’effigie du logo officiel de la République, tout a été certifié par KPAAF Guinée.

Et au final, voilà un rendez-vous réussi où la beauté et le charme des belles demoiselles à la belle dentition, aux yeux pétillants, rallument la flamme patriotique.

Par Ahmed Tidiane Diallo

 

Related posts

MOUSSA DOUMBOUYA ALIAS PETIT TONTON : « CHAQUE CONTE A TOUJOURS AU MOINS UNE MORALE »

Diallo Tidian

Lancement officielle de la 4ème édition ce vendredi à Conakry

Diallo Tidian

Bédié défie encore Ouattara : pas d’autre solution qu’un véritable « dialogue national »

Diallo Tidian