Vous êtes ici : Accueil » Blog » La fédé des BTP redoute des manœuvres dilatoires visant à l’exclure: Elhadj Hann dissipe les craintes et rassure
ActualitésConakryEconomieGuineePolitique

La fédé des BTP redoute des manœuvres dilatoires visant à l’exclure: Elhadj Hann dissipe les craintes et rassure

Alerté par les membres de la Fédération nationale des BTP qui redoutent des manœuvres dilatoires tendant à les exclure de la nouvelle marche unitaire, le Vice-président chargé de la gouvernance au sein de la CGE-GUI (appellation du patronat unifié en constitution) dissipe les inquiétudes et les appréhensions exprimées au cours de l’audience qu’il leur a accordée.

Dans un élan de dialogue constructif, les représentants de la Fédération nationale des BTP ont rencontré Elhadj Mohamed Habib Hann, Vice-président de la Confédération générale des entreprises de Guinée (CGE-GUI), en charge de la Gouvernance, ce 27 mars 2024.

Elhadj Mohamed Habib Hann les a rassurés en annonçant que l’éthique qu’il promeut vise à rassembler afin de renforcer la dynamique d’ensemble et non à fragiliser d’une quelconque façon  les fédérations professionnelles en activité sur le territoire national. La réunion, qui s’est tenue à Kaloum, a permis à la fédération de partager ses préoccupations concernant le fonctionnement actuel de la Confédération.

Dès le début, la délégation des BTP a mis en lumière un manque d’information et de communication avec le bureau provisoire de la CGE-GUI, exprimant leur sentiment d’exclusion.

«  Nous avons l’impression d’avoir été exclus de la structure»

Le président de la Fédération nationale des BTP, Kékoura Touré, a déclaré : « Nous avons l’impression d’être exclus de la structure. Une réunion a eu lieu récemment dans un hôtel de la place. Cependant, nous n’avons pas été invités. Est-ce que nous avons été écartés ?»

Membre active de la fédération des BTP, Mme Kéita Fatoumata Barry a également soulevé des préoccupations. Elle dénonce les tentatives d’exclusion de la Fédération des BTP des activités de la CGE-GUI. Mme Keita demande des explications sur cette situation.

«Nous apprenons les activités de la CGE-GUI à travers les réseaux sociaux.»

«Nous apprenons les activités de la CGE-GUI à travers les réseaux sociaux. Nous ne sommes informés de rien, comme nous,  Fédération des BTP de Guinée, étions exclus de la confédération. Nous vous informons d’ailleurs que nous avons été bloqués de la plateforme. Nous en venons aux nouvelles. Nous voulons savoir pourquoi la FBTP n’est plus associée aux activités de la CGE-GUI ? Nous avons l’impression d’être exclus de la structure. Une réunion a eu lieu récemment dans un hôtel de la place. Cependant, nous n’avons pas été invités. Est-ce que nous avons été écartés ?», renchérit Mme Kéita Fatoumata Barry.

«Le secteur privé guinéen est inclusif et participatif»

En réponse, le Vice-président Hann a exposé l’historique de la CGE-GUI, depuis la dissolution des patronats jusqu’à la tenue prochaine d’une assemblée constitutive. Il a remercié la fédération pour sa confiance et a souligné l’importance de fournir des informations claires sur l’actualité de la CGE-GUI.

Il a réaffirmé que la Fédération des BTP reste membre de la CGE-Gui et a souligné l’importance de l’unité pour un patronat fort et un secteur privé vigoureux.

«C’est vrai. Il y a eu une réunion à l’hôtel. Mais cela ne veut pas dire que nous avons exclu une entité au profit d’une autre entité. Nous sommes en train de travailler dans le but de mettre en place la base juridique de notre plateforme patronale unifiée. Comme vous le savez, ce sont les quatre  patronats qui ont décidé d’aller ensemble pour mieux porter le savoir-faire de notre pays. Nous ne sommes pas à l’heure de la division.» a rassuré M. Hann.

«Il n’est pas dit qu’on est en train de vous exclure, personne ne sera exclu. L’éthique et la déontologie que je prône me permet de confirmer à qui veut l’entendre que le secteur privé guinéen est inclusif et participatif»

À la fin de la réunion, un sentiment de satisfaction général régnait, avec des engagements pris pour assurer une représentation équitable des intérêts de toutes les parties lors des prochaines activités du bureau provisoire du patronat. Cette rencontre marque un pas important vers une collaboration renforcée entre la Fédération des BTP et la CGE-GUI, au bénéfice du secteur privé guinéen et de l’ensemble du pays.

Le président Touré s’est déclaré satisfait des réponses évoquées par le Vice-président de la CGE-GUI chargé de la gouvernance au cours de cette audience.

«Toutes les questions ont été répondues et nous sommes satisfaits. Ces réponses doivent être suivies d’actes. Quand nous serons conviés à une activité quelconque de la CGE-GUI, nous saurons que nos préoccupations sont tombées dans de bonnes oreilles», a précisé M. Kékoura Touré.

Par Sambégou Diallo

Related posts

L’opposition espère qu’il s’agit d’un « nouveau départ »

Diallo Tidian

Ambassade de Guinée aux USA : le journaliste Mohamed Lamine Solano, nommé 1er conseiller…

Diallo Tidian

TRIBUNE. Être une icône en Guinée est-il une malédiction ? (Par Sita CAMARA)

Diallo Tidian