Actualités Politique

Pendant que des Ongs dénoncent des couacs dans les manifs du Fndc. Ce 31 octobre, le Rpg veut damer le pion aux défenseurs de la Constitution

Les manifestations du Fndc les 14 et 15 octobre 2019 ont été émaillées de violences ayant entrainé 10 morts. 9 selon le gouvernement. La marche du 24 précédée d’une autre le 23 octobre et pilotée par les femmes a drainé une marrée humaine à Conakry. Mais, l’Observatoire citoyen de la gouvernance et de la redevabilité (OCGR) et la plateforme Jeunesse Cedeao-Guinée, y ont noté l’usage de stupéfiants et la présence de mineurs. Quant au Rpg Arc-en-ciel, il prévoit damer le pion aux opposants au changement de constitution à l’occasion du retour d’Alpha Condé.

Sous l’impulsion du Conseil national des organisations de la Société civile (Cnosc-Guinée), explique son coordinateur national Ange Gabriel Haba, l’OCGR a mobilisé 1450 observateurs à travers le pays, à raison 9 personnes par quartier à Conakry dans le but de «contribuer à la prévention de toutes formes de violences et de destruction de biens publics et privés, s’assurer du respect des principes fondamentaux des droits humains et évaluer la situation avant, pendant et après les manifestations» organisées par le Front national pour la défense de la Constitution (Fdnc).

Dans son rapport rendu public mercredi 23 octobre, l’Observatoire souligne qu’avant la manifestation, le climat était apaisé, nonobstant certains quartiers dans les communes de Matam, de Dixinn et de Ratoma où des dispositifs de sécurité composés des unités d’intervention de la police et de la gendarmerie étaient présents. L’OCGR regrette 8 manifestants et un agent des forces de l’ordre tués. A Wanidara, Thierno Djoy Bah 18 ans, Mamadou Karfa Diallo 20 ans et Abdoulaye Sow, 16 ans. A Sonfonia-gare, Mamadou Lamarana Bah et Amadou Oury Diallo. A Nassouroulaye un quartier situé à Cosa, Mamadou Kalilou Diallo, médecin. A Mamou, un gendarme du nom de Mamadou Yéro Bah. Et 2 autres.

En plus des nombreuses interpellations, l’Observatoire dénombre plusieurs cas de blessés, des actes de vandalisme et de destruction des PA (Point d’appui) des forces de défense et de sécurité. «Il ressort de nos constats, l’usage d’armes à feu ayant entrainé des morts et des blessés, des actes d’incivisme, de déviance et de provocation de violences, (…) l’utilisation présumée de l’alcool et autres stupéfiants de la part des manifestants ». La Jeunesse Cedeao-Guinée a déclaré, quant à elle, avoir déployé 220 observateurs sur le terrain pour observer la manifestation du jeudi 24 octobre 2019 en vue de «s’assurer d’une part, du respect du droit de manifester conformément à la loi, mais aussi d’identifier les incidents et autres comportements à risque de nature à compromettre les acquis démocratiques et la stabilité du pays». Si elle se réjouit du bon déroulement de la marche, l’Ong Jeunesse Cedeao-Guinée déplore, toutefois des manquements par endroits, notamment «la présence des mineurs dans la marche, ainsi que des injures proférées par certains manifestants à l’endroit des Forces de défense et de sécurité (FDS)».

De son côté, le gouvernement s’est félicité jeudi soir du bon déroulement de la marche du Fndc. Toutefois, il a regretté «l’accrochage entre deux motocyclistes parmi les manifestants ayant fait deux victimes». Mais, ces deux Ong agissentelles de bonne foi sur le terrain en Guinée ? A cette question lancinante, les acteurs les acteurs du Front national pour la défense de la Constitution (Fdnc), qui organise les manifestations contre tout projet de changement de Constitution, répondent en choeur que l’Observatoire citoyen de la gouvernance et de la redevabilité (OCGR) et Jeunesse Cedeao sont des Ong à la solde du régime Condé du fait qu’elles aient pris part aux consultations engagées par le Premier ministre Kassory Fofana sur le projet de nouvelle constitution.

Le 31 du Rpg Le parti d’Alpha Condé a annoncé une marche de soutien à la réalisation du projet de Constitution. Le Rpg Arc-en-ciel prévoit une « mobilisation sans précédent» le jeudi 31 octobre pour damer le pion au Fndc. Avec comme itinéraire prévu: aéroport de Conakry Gbessia- Sékhoutouréya. La marche vise à réserver un accueil grandiose à Alpha Condé qui vient de participer au sommet Russie-Afrique à Sotchi où il a obtenu le soutien du président Vladimir Poutine. Et après avoir affirmé dans une interview au journal français Le Monde : « Nous ne sommes pas sur la planète Mars mais sur la terre africaine. Dans les autres pays où il y a de nouvelles Constitutions, il y a eu beaucoup de manifestations, il y a eu des morts, mais ils l’ont fait ». Selon de bonnes sources ce jour-là, au moins 1000 motards et 500 groupements générationnels seront dans la rue aux côtés du Rpg Arc-en-ciel et ses alliés.

Par Abdoul Malick Diallo

Related posts

IL faut couper les barbelés !!

Diallo Tidian

Des détails sur la mort de Mory Kanté

Diallo Tidian

Tribune : Le devoir de libérer Ignace Sossou

Diallo Tidian

Leave a Comment

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !