Vous êtes ici : Accueil » Blog » Sénégal : la CENA, les organisations de la société civile et les observateurs internationaux appellent à la tenue d’une présidentielle « calme et transparente »
ActualitésAfriqueInternationalPolitiqueSociéte

Sénégal : la CENA, les organisations de la société civile et les observateurs internationaux appellent à la tenue d’une présidentielle « calme et transparente »

DAKAR, 23 mars (Xinhua) – La Commission électorale nationale autonome (CENA), les organisations de la société civile nationale et plusieurs observateurs électoraux internationaux ont appelé, vendredi soir à Dakar, à la tenue, dimanche au Sénégal, d’une élection présidentielle dans « le calme et la transparence ».
  Le président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Abdoulaye Sylla, a assuré que le scrutin serait « transparent » et a invité ses compatriotes à démontrer au monde que « si la démocratie sénégalaise peut connaître des difficultés, elle est capable de livrer, à la fin, une belle copie ».
  « Cette élection sera transparente, car dans tous les bureaux de vote seront présents les contrôleurs de la CENA et les représentants des candidats », a-t-il indiqué dans une déclaration remise à la presse.
  « Les résultats, comme d’habitude, seront sincères. Au bout du compte il n’y aura qu’un seul vainqueur : le peuple sénégalais », a ajouté M. Sylla, appelant les Sénégalais à garder foi en leurs institutions et qui ont toujours démontré leur « impartialité ».
  Du côté des organisations de la société civile sénégalaise, la Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité « Etu Jamm » (espace de paix en wolof) dit compter sur « ‘la responsabilité de tous les citoyens pour un scrutin calme et apaisé ».
  Par la voix de son chef, Bonaventure Mbaya, la mission d’observation électorale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) a appelé à la tenue d’un « scrutin présidentiel inclusif et sans incident ».
  « Nous souhaitons que l’élection présidentielle se déroule sans incident ou problème, et que tous les citoyens sénégalais puissent participer pour élire le nouveau président de la République qui va gérer le pays dans la paix, l’unité et la concorde nationale », a notamment déclaré M. Mbaya.
  Ancien ministre de l’Enseignement supérieur de la République du Congo, il s’exprimait en marge d’un atelier de partage du processus électoral sénégalais, organisé à l’attention des différentes missions d’observation locale et étrangère par la Direction générale des élections (DGE).
  La Mission d’observation électorale de la CEMAC, composée d’une équipe de 22 observateurs, « est prête à travailler comme il se doit, dans le strict respect des normes en vigueur au Sénégal », un pays modèle en matière de démocratie dans la sous-région, a-t-il indiqué.
  Tout est fin prêt pour le scrutin présidentiel, a pour sa part assuré le directeur de la formation et de la communication à la Direction générale des élections (DGE), Birame Sène, soulignant que ‘’tout le matériel électoral avait déjà été déployé depuis presque une semaine au niveau des 46 départements mais également au niveau de la diaspora ».
  Au total, 2.457 observateurs ont été accrédités pour la supervision de la présidentielle sénégalaise, a-t-il précisé.
  Dix-sept candidats s’efforcent de briguer le fauteuil présidentiel, après le retrait des candidats Cheikh Tidiane Dièye et Habib Sy, qui ont annoncé qu’ils se rangeaient derrière le candidat Bassirou Diomaye Faye.
Par Xinhua

Related posts

L’œil de Glez : Condé et El-Béchir, présidents délestés…

Carlos Ghosn va faire en sorte que la vérité éclate

Diallo Tidian

Cellou Dalein Diallo sur ce que le régime en place fait de l’Or blanc guinéen : Alpha Condé file un mauvais coton

Diallo Tidian