Vous êtes ici : Accueil » Blog » Le Fndc politique déplore le manque de concertation
ActualitésConakryGuineePolitique

Le Fndc politique déplore le manque de concertation

A part l’exil du principal leader politique actuel,  la classe politique et les acteurs de la société civile guinéenne ne s’opposent pas au fait accompli. La preuve? Le  Fndc politique déplore le manque de concertation au sujet du glissement du chronogramme de la Transition.

Une délégation du «Fndc politique composée du Vice-président de l’Ufr, Boubacar Barry et du Conseiller juridique du Model, Malal Bah, a pris part à la rencontre initiée par le nouveau Premier Ministre le lundi 25 mars 2024 à l’auditorium de la Primature», écrit le Fndc dans une communication publiée le 26 mars 2024. «Il a fait le point sur le processus de transition et son niveau d’avancement, notamment, en ce qui concerne la mise en œuvre du Recensement administratif à vocation d’état civil (Ravec). Il a relevé qu’en raison des contraintes liées au chronogramme, seul le référendum serait organisé en 2024, le retour constitutionnel étant prévu non plus en 2024 mais en 2025».

Sur ce point, le Fndc politique «note un effort du nouveau Premier ministre de nouer le dialogue avec les acteurs politiques. Toutefois, il déplore le cadre de dialogue proposé et surtout le glissement du chronogramme annoncé par le Premier ministre sans aucune concertation.» L’organisation demande et exige le «respect strict du chronogramme fixé avec la Cédéao afin que la transition prenne fin en décembre 2024».

Par Racine Dieng

Related posts

Déclaration de l’Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine sur le sort des journalistes au Niger

Diallo Tidian

Ousmane Gaoual Diallo n’a pas à s’en offusquer

Diallo Tidian

décès de l’intellectuel Djibril Tamsir Niane

Diallo Tidian