Vous êtes ici : Accueil » Blog » Les préoccupations des magistrats exprimées par le président Mohamed Diawara
ActualitésConakryGuineePolitique

Les préoccupations des magistrats exprimées par le président Mohamed Diawara

Le nouveau ministre de la Justice est invité à prendre en compte les préoccupations des magistrats. Le vendredi 29 mars 2024, le nouveau Garde des Sceaux, ministre  de la justice et des droits de l’homme, Yaya Kairaba Kaba, a rencontré les magistrats dans la salle d’audience du tribunal de première instance de Dixinn, délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’appel de Conakry.

A l’occasion, le président de l’Amg (Association des magistrats de Guinée), Mohamed Diawara, a fait la demande suivante  à l’intention du Garde des Sceaux. Extrait. « La bonne administration de la Justice dans toutes ses dimensions, l’indépendance effective du pouvoir judiciaire, la nomination des Magistrats et Greffiers selon les critères objectifs, la spécialisation et la formation continue des Magistrats, les conditions matérielles et infrastructurelles de travail, la sécurité des Magistrats, la dotation en matériels et en engins roulants aux chefs de juridictions et de parquets, l’opérationnalisation du Service de Gestion de la carrière et de pensions des Magistrats, l’avancement en grade et échelon, le renforcement  des capacités des chefs de juridiction en termes d’évaluation des Magistrats, la constitution de véritables dossiers individuels des Magistrats, l’élaboration d’un fichier de profil et de carrière des Magistrats la dotation des juridictions en budgets conséquents pour leur fonctionnement effectif, la lutte contre la corruption et infractions assimilées, la lutte contre l’impunité et les détentions arbitraires, l’exécution des décisions de Justice demeurent, entre autres, des préoccupations majeures constantes, qui méritent d’être placées au cœur des priorités du Ministère de la Justice. Il s’agit principalement des juridictions sans local ou locaux inappropriés et des juridictions en construction confrontées à un retard inexplicable dans l’exécution des travaux. 

Nous espérons fortement que vous rapprocherez la Justice des justiciables et que des actes seront posés dans ce sens en l’occurrence, la mise en place de la cour d’Appel de Labé et celle de Nzérékoré, la poursuite de l’érection effective des dernières justices de paix en tribunaux de première instance (…). Pour faciliter la réalisation de ce programme, il serait judicieux d’augmenter le nombre de magistrats et de greffiers (…) afin de permettre à notre pays d’atteindre rapidement le ratio en termes d’effectif. »

Par Le Populaire

Related posts

Lettre ouverte aux personnalités politiques de l’opposition guinéenne: De la survie de l’opposition et du FNDC face enjeux futurs

Diallo Tidian

Dr Bintou Bamba félicite et encourage les partenaires qui soutiennent l’adaptation aux normes mondiales de l’OMS

Diallo Tidian

EDITORIAL : L’UPF, plus présente et plus utile que jamais !

Diallo Tidian