Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Guinée: Un changement dans la continuité sur fond de recyclage des anciens dignitaires du régime de Mr Alpha Condé

Si le recyclage de Mme Kadiatou Emilie Diaby ancienne ministre du régime déchu en Guinée peut paraître plus ou moins acceptable. 

Du Alpha Condé sans Alpha Condé. 

Le recyclage de l’ancien procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye connu pour sa complicité dans la fabrication de fausses informations contre les opposants de l’ancien régime,ne passe pas.

Cet ancien procureur sous le régime de M Alpha Condé vient de bénéficier de la confiance du colonel Doumbouya. Il a été nommé jeudi soir au parquet de la Cour des comptes.

La transition politique de Doumbouya aux allures de mandat tourne de plus en plus à l’aigre. Elle fonctionne selon la méthode  « Du Alpha Condé sans Alpha Condé ». 

Les intentions floues du colonel Doumbouya se matérialisent petit à petit. Il ne veut pas que les choses changent.

Et pour ce faire, il a besoin de procéder au recyclage des figures de la défiguration de la démocratie guinéenne, de l’injustice, de l’intolérance, de la corruption et des crimes.

La politique gouvernementale du colonel Doumbouya n’a ni yeux, ni oreilles, ni cœur.

Dans sa politique actuelle le vrai et le mensonge portent le même pagne, le juste et l’injuste marchent de pair, et pour lui le bien et le mal s’achètent ou se vendent au même prix.

Tout se maintient en même temps. 

C’est pourquoi il a aussi choisi la même période que son bienfaiteur Alpha Condé pour faire déguerpir les civils à Mamou de leurs domiciles.

Alors tout se maintient en même temps. Car derrière les apparences fastueuses, futiles, se devinent facilement les barrières sociales, les inégalités persistantes, la barbarie et les tensions politiques.

L’intérêt collectif qui motive la destruction des habitations n’existe pas. 

Son directeur national du patrimoine bâti M Traoré est devenu l’héritier de M Ibrahima Kourouma, cet ancien ministre de M Alpha Condé qui détruisait aussi l’année dernière à la même période les bâtiments des  des civils à Ratoma.

Le directeur du patrimoine bâti et tout comme le ministre de l’habitat et de l’urbanisme sont les hommes en charge du bouleversement, de la désorganisation, du démontage des biens des citoyens guinéens.

L’aversion du CNRD pour les plus pauvres des guinéens n’est apparemment pas différente de celle de l’ancien régime.

Et c’est pourquoi sous l’effet d’une transition aux allures de mandat, il a décidé de détruire les maisons des citoyens de Mamou sans tenir compte du droit au logement, faisant partie du droit des personnes dont l’État guinéen se doit de protéger.

L’urgence et l’intérêt collectif pour lesquels, la junte militaire guinéenne motivent la destruction des biens des civils n’existent pas.

Car la plupart des habitations détruites n’étaient pas construites sur des zones à haut risque.

Si le CNRD a travers son super ministre de l’urbanisme et de l’habitat a la ferme volonté de changer la physionomie de la Guinée, il faut d’abord commencer par s’occuper des constructions anarchiques dans des zones inondables et à risques par exemple.

Car la Guinée pâtit d’infrastructures défaillantes, en particulier pour les égouts et la gestion des eaux et cela se fait surtout sentir en saison pluvieuse à Conakry.

Avez vous donc élaborer un tel plan pour la ville de Conakry ou de Mamou ?

Or les constructions anarchiques dans des zones inondables telles que Kaloum, Minière, Dioxin-Port, Gbessia, Yimbaya, Lambanyi et non inondable sont légion à Conakry, métropole de plus d’un millions d’habitants.

Et mieux, disposez-vous réellement des moyens de réalisation de l’intérêt collectif pour lequel vous motivez la destruction des biens des citoyens acquis dans les mains de vos agents corrompus ?

Avez-vous mis en place un plan de relogement, de dédommagement de ces citoyens?

Ou bien avez vous créer des projets pilotes de logement social, une politique de logement social pour rompre avec les constructions anarchiques, en offrant des logements abordables mieux localisés à la population guinéenne ?

En temps réel, si vous étiez venus au pouvoir pour enclencher un changement systémique, voilà les chantiers sur lesquels, vous devriez vous attelez.

Et comme tel n’est pas le cas, il serait donc judicieux de suspendre tout simplement ces déguerpissements intempestifs des citoyens guinéens et vous focalisez sur votre transition de trompe l’œil, afin que tout change pour que rien ne change.

Une transition politique sans réelle reconstruction institutionnelle.

À cette allure vous serez dans l’incapacité à susciter un véritable changement politique et une réelle reconstruction institutionnelle dans le pays.

Car on ne peut pas vouloir changer un pays dans la continuité.

Vous entravez tout comme vos prédécesseurs délibérément les réformes nécessaires par des ruses et autres stratégies teintées de cynisme.

Vous voulez avoir tout le monde avec vous pour empêcher toute forme d’opposition saine.

Cette politique gouvernementale cynique dont vous faites usage aujourd’hui est centrée sur une logique connue des pouvoirs des États défaillants.

Elle consiste à reproduire délibérément les dysfonctionnements de l’État et à maintenir la dépendance à l’égard de l’aide extérieure.

Avec vous, la Guinée continuera de survivre comme un mendiant et grâce à la communauté des bailleurs de fonds internationaux qui va pouvoir dicter sa politique et exercer un contrôle dans un avenir prévisible.

Aïssatou Chérif Baldé

Guinée: Un changement dans la continuité sur fond de recyclage des anciens dignitaires du régime de M Alpha Condé.

 

Related posts

Bruno FANUCCHI réélu à la tête de l’UPF France

Diallo Tidian

Colonel Assyatou Diallo a rejoint sa dernière demeure

Diallo Tidian

Des réformes hardies: La SEG en pleine mutation

Diallo Tidian