Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

«Il est urgent que le mandat de dépôt soit levé» en faveur de Kassory & Cie» (Me Ousmane Séye)

Avocat sénégalais membre du collectif d’avocats de l’ancien Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana et des anciens ministres Dr Mohamed Diané, Zakaria Koulibaly et Oyé Guilavogui, poursuivis entre autres pour «détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux, corruption et enrichissement illicite, etc.», Me Ousmane Séye du Sénégal a attiré les projecteurs sur lui lors de la conférence de presse du lundi 11 avril axée sur les propos du procureur spécial près la CRIEF (Cour de répression des infractions économiques et financières), Aly Touré, tenus samedi 19 mars 2022 dans l’émission juridique «Alinéa» de la radio FIM MM.

Propos selon lesquels, les accusés placés en détention à la Maison centrale de Coronthie l’ont été sur la base de l’article 462 du Code de procédure pénale qui régit la procédure de flagrant délit. «Ce réquisitoire sur FIM FM nous a permis de savoir que Monsieur le Procureur spécial a allègrement violé les droits de nos clients et a violé la loi, riposte Me Ousmane Séye. Il a dit qu’il a agi sur la base de l’article 462 du code de procédure pénale, mais il omet de nous dire l’article qui régit la procédure de flagrant délit en matière de droit commun. C’est l’article 63 du code de procédure pénale qui définit le flagrant délit.»

Ici, «le flagrant délit, n’est pas possible.»

Durant sa carrière de 38 ans, l’avocat sénégalais affirme avoir plaidé partout en Afrique, en France, et même au Canada. Mais, partout, il jure n’avoir «jamais vu une procédure initiée pour les délits de détournement de deniers publics, de blanchiment d’argent, de trafic d’influence et de corruption, initiée sur la base de la flagrance.»

Et de marteler: « la corruption, c’est le délit le plus difficile à prouver. On ne peut pas prouver la corruption d’une manière flagrante. Ce n’est pas possible. Le blanchiment d’argent, il y a une loi spéciale pour la preuve du blanchiment d’argent. Comment on peut se lever un beau matin, poursuivre des citoyens pour des détournements de deniers publics, blanchiment d’argent, corruption, trafic d’influence, sur la base du flagrant délit, ce n’est pas possible ! »

Mieux, Me Sèye qui s’exprime en sa qualité de membre du collectif des avocats de l’ancien Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana et des anciens ministres en détention à la Maison centrale de Coronthie,  lance un défi au Procureur spécial de la CRIEF, Aly Touré, de montrer des preuves de culpabilité de ses clients.

Se référant à l’article 114 du code de procédure pénale, Me Seye dit qu’«il est urgent que le mandat de dépôt soit levé» pour Kassory Fofana et les anciens ministres «incarcérés sans base illégale». Pour l’avocat sénégalais, le Procureur spécial Touré a violé la loi en matière de procédure pénale en prenant la décision de «mettre ces personnes sous mandat de dépôt». Me Ousmane Sèye est une des figures du barreau de Dakar. Il attend du procureur Touré la preuve du contraire.

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

L’homme de main d’Alpha Condé rencontre Elhadj Sy Savané à Siguiri.

Diallo Tidian

Transition : le FNDC propose une prolongation de 17 mois

Diallo Tidian

Porte-parolat du gouvernement de Transition: le destin atypique du Ministre Gaoual.

Diallo Tidian