Vous êtes ici : Accueil » Blog » Interdiction de voyage : après les Daf, les gérants des Epa frappés par la mesure
ActualitésConakryEconomieGuineePolitique

Interdiction de voyage : après les Daf, les gérants des Epa frappés par la mesure

Le 19 octobre 2023, le Procureur spécial près la CRIEf avait signé une demande d’interdiction de sortie du territoire national visant 34 Daf (Directeur des affaires administratives et financières) évoluant tant à la Présidence de la république que dans les ministères. Après les Daf, les gérants des Epa sont frappés par la mesure.

En ce début d’année, la mesure est étendue aux directeurs des Établissements publics à caractère administratif (EPA). C’est le Garde des Sceaux en personne, le ministre de la Justice et des droits de l’homme, Alphonse Charles Wright qui annonce des enquêtes sur l’utilisation des fonds alloués aux EPA de tout le pays.

Selon lui, l’objectif visé est la moralisation des biens publics. «Personne n’est accusé d’être coupable de quoi que ce soit, mais il faut que des enquêtes sérieuses soient ouvertes pour savoir comment l’argent de l’Etat a été utilisé, et ce, à tous les niveaux, déclare le Garde des Sceaux. Monsieur le président de la République (le général Mamadi Doumbouya) a donné des instructions fermes pour que les moyens et les fonds soient mis à la disposition des EPA. Il se trouve que ces établissements publics à caractère administratif bénéficient d’une autonomie financière. Ce qui veut dire que les fonds qu’on met à leur disposition sont manipulés par eux et de manière autonome. Mais lorsque vous utilisez les fonds de l’Etat, il faut qu’on vous demande ce que vous en avez fait. C’est le processus aujourd’hui

Le ministre Alphonse Charles Wright de précise qu’il a demandé au Procureur général de prendre d’abord une réquisition pour des fins d’interdiction de sortie de tous les directeurs, et qu’une enquête soit ouverte sans délai pour que chacun présente son rapport afin de savoir comment il a utilisé son budget.

«Ce n’est pas une chasse aux sorcières puisque le département de la justice est aussi dans le viseur de la même procédure, assure le ministre. C’est pourquoi, je dis à tout le monde qu’il n’y a pas de péril en la demeure, parce que dès qu’on dit qu’il y a des poursuites judiciaires, les gens commencent à prendre la voie routière, la voie aérienne pour sortir du territoire» national guinéen.

Dans ce cadre, M. Wright annonce que les procureurs généraux de Conakry et Kankan et le procureur spécial de la CRIEF vont prendre des interdictions de sortie à cet effet.

Dans cette procédure, explique le ministre, «tous bénéficient de la présomption d’innocence. Il s’agit d’éclairer la religion des comptes, qu’est-ce que vous avez fait de l’argent de l’Etat ? On n’a pas dit aux gens de détourner. Chacun viendra justifier. Désormais, je ne veux pas qu’on mette des gens en prison comme ça. C’est l’enquête qui doit aboutir aux véritables inculpations.»

Par Gordio Kane

Related posts

Le cabinet dentaire SOLOPRIMO recrute

Diallo Tidian

La Guinée en or aux Jeux de la Francophonie 2023 : Merci Miss, merci championne !

Diallo Tidian

La Chine compte sept des 100 meilleures universités du monde au dernier classement THE

Diallo Tidian