Le Populaire
Actualités Guinee Moyenne Guinée Politique

Les succès du plan d’action opérationnel de la mairie de Labé

Le maire de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo, est en poste depuis le 15 novembre 2018. Ses priorités sont axées sur l’employabilité des jeunes qui préconise la lutte contre l’immigration clandestine, la modernisation des infrastructures, l’assainissement de la ville. Explications.

La réussite de ces deux opérations l’a aidé à « remettre de l’ordre » dans la commune urbaine. Il fait le point. « Pour une première, nous avons pu maîtriser les ordures à Labé à travers la mise en place d’un plan d’action opérationnel,Et nous avons fait appel à toutes les personnes de bonne volonté, et à nos partenaires. Personnellement, j’ai effectué un déplacement en Europe où j’ai rencontré certains ressortissants de Labé en Belgique notamment. Là, il y a une association dénommée Diwal Labé à laquelle j’ai présenté le projet d’assainissement de la ville de Labé où on avait un manque criard de logistique. Il n’y avait qu’un seul camion qui était sur cale. Cette association nous a offert un camion et nous avons payé les frais de dédouanement et d’entretien.

Ce camion nous sert beaucoup aujourd’hui dans le cadre de l’assainissement. Et sur fonds propre nous avons acheté deux autres camions à plus de 280 millions FG que nous avons mis à la disposition de la commission assainissement. Dans le même cadre, nous avons acheté 262 poubelles que nous avons installées au marché central. L’idée a été de faire en sorte que le pollueur soit payeur. Les frais d’assainissement sont partiellement payés et nous avons acheté deux tricycles pour un montant d’environ 42 millions avec des numéros de téléphones pour permettre aux citoyens d’appeler à chaque fois qu’une poubelle est remplie dans les différents secteurs. Sans oublier le recrutement de 30 balayeurs et éboueurs pris en charge par la commune ».

Conjointement à cela, la mairie de Labé a bénéficié des fonds de l’Anafic, l’agence nationale en charge du financement des collectivités, « pour un montant de plus de 3 milliards de Francs guinéens».

Servir dans la transparence

 Avec la méthode du maire Mamadou Aliou Laly Diallo, Labé entre dans une nouvelle ère de transparence dans la gestion des deniers publics. «Ce montant nous a permis de réaliser des infrastruc-tures, fait constater le maire Diallo.

Pour ce qui est de l’éducation, nous avons rénové le collège de Hoggo Mbouro dans le quartier Mairie ici, c’est un bâtiment de deux étages construit il y a plus de 60 ans qui risquait de s’effondrer. Ce bâtiment a été entièrement rénové. Nous avons protégé la première École française de Labé, en l’occurrence l’école primaire de Kouroula, construite en 1901 et dont le domaine était complètement morcelé. Là, nous avons construit une cour de 700 mètres linéaires.

 Dans l’enceinte de cette même cour et sur fonds propre nous sommes en train de construire un bâtiment de 3 salles de classe afin de réduire les effectifs pléthoriques. A Doghol Dayèbhè, un autre quartier de la commune urbaine, qui n’avait que 3 salles de classe, on a construit 3 nouvelles salles, le logement du directeur de l’école, un forage, une clôture grillagée et 2 blocs latrines. » Dans le domaine de la santé, le maire a fait construire un centre de santé moderne dans le quartier Safatou-2, déjà fonctionnel.

Promotion de l’auto-emploi

C’est un sujet que maîtrise le maire Mamadou Aliou Laly Diallo. Il a, par ailleurs, participé à un forum sur l’immigration clandestine tenu à Bruxelles dans la capitale de la Belgique. Il est donc bien outillé en stratégies de lutte contre le phénomène migratoire.

« Labé étant une des régions victimes de ce fléau, actuellement, nous avons bénéficié d’un projet d’aménagement d’une station multiservice au niveau de la commune urbaine. Ce projet est financé par l’Union européenne à travers Enabel, l’Agence belge de développement, avec l’appui du ministère de la Jeunesse de Guinée ».

 La station en question comporte un parking payant, des latrines publiques, une station de lavage, où on peut laver 8 véhicules en même temps, dotée de cafétéria moderne. « Il s’agit d’un chantier qui emploie près de 500 jeunes qui bénéficient des primes et sont formés, explique le maire. Ce qui permet à ces jeunes de totaliser 500 millions par mois. Sans oublier que chacun d’eux a déjà son compte bancaire et parmi eux il y a des menuisiers, des carreleurs, des électriciens et autres. Donc c’est une pierre à plusieurs coups. Une jeunesse formée, employée et payée pendant 9 mois ».

 L’objectif visé est d’aider ce groupe des 500 jeunes, à la fin de ce chantier, de « créer des consortiums afin de pouvoir eux-mêmes employer d’autres en fonction de leurs spécialités ».

Ainsi évolue, lentement mais sûrement, la commune urbaine de Labé sous la direction de son premier citoyen le maire Mamadou Aliou Laly Diallo.

Par Le Populaire

Related posts

Jean-Célestin Edjangue, journaliste et écrivain panafricain: «Mon combat pour les jeunes»

Diallo Tidian

Miss Guinée France 2020 : Lamarana Diallo remporte la couronne

Diallo Tidian

La Guinée en ébullition populaire (Par Jean-Luc Mélenchon, homme politique français)

Diallo Tidian