Vous êtes ici : Accueil » Blog » Pour l’accès à une éducation de qualité: Fin de la onzième Réunion pré-consultative du Cluster Jeunes du GIMAC à Addis-Abeba
ActualitésConakryGuineePolitiqueSociéte

Pour l’accès à une éducation de qualité: Fin de la onzième Réunion pré-consultative du Cluster Jeunes du GIMAC à Addis-Abeba

La  11ème Réunion Pré-consultative du Cluster Jeune du GIMAC  sur le thème ‘‘Transformation éducative inclusive dirigée par les jeunes pour l’équité entre les sexes et la durabilité’’ a eu lieu ce 1er Février 2024 à Addis-Abeba en Ethiopie.  

Cette réunion se tient en marge de la 40ème Réunion prè-Sommet de GIMAC (Gender is My Agenda) en français, Le genre est mon agenda, avec l’objectif de créer une plateforme d’apprentissage, de discours constructif, d’échange de bonnes pratiques et de récolte de recommandations pour la déclaration de résultats du GIMAC pour la jeunesse en matière d’éducation. Mais pas seulement.

Tenez !

L’accès à une éducation de qualité responsabilise les individus, favorise la pensée critique, les compétences en résolution de problèmes et l’acquisition de connaissances tout ceci œuvre ainsi une multitude d’opportunités.

En Afrique, l’éducation joue un rôle crucial dans le développement  et l’avenir de la jeunesse. Avec plus de 50 % de la population âgée de moins de 25 ans, l’éducation est essentielle pour exploiter ce dividende démographique.

Le constat est qu’en Afrique subsaharienne, les défis à relever sont à situer au niveau du taux élevé d’enfants non scolarisés, en raison notamment des abandons de l’école liés aux normes culturelles ou au mariage précoce.

L’Agenda 2063 de l’Union africaine et les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, reconnaissent le pouvoir transformateur de l’éducation. Il donne la priorité à l’éducation comme pierre angulaire du développement durable. Ce qui exige des approches holistiques, des réformes politiques et des engagements financiers.

Garantir la qualité de l’éducation

Mais il ne s’agit pas seulement d’augmenter le nombre d’inscriptions, mais de garantir la qualité et la pertinence de l’éducation, en dotant les jeunes de compétences adaptées aux exigences d’un paysage mondial en évolution rapide. Et assurer l’autonomisation des jeunes, en particulier des jeunes femmes grâce à l’éducation est essentiel au développement durable de l’Afrique et à sa participation active à l’échelle mondiale.

L’un des objectifs de cette réunion est de créer une plate-forme d’apprentissage, de discours constructif, d’échange de bonnes pratiques et de récolte de recommandations pour la déclaration de résultats du GIMAC pour la jeunesse en matière d’éducation. Il s’agit aussi de créer un espace permettant aux jeunes d’amplifier leur voix tout en renforçant leurs compétences et en élargissant leur réseau pour englober les OSC, les organes de l’UA (Union africaine) et de l’ONU (Organisation des Nations Unies), ainsi que les organisations partenaires pour des collaborations potentielles.

Le GIMAC Young Women Network est un réseau de jeunes de moins de 35 ans formé en 2018 pour reconnaître et amplifier les voix des jeunes femmes vulnérables et leurs efforts de plaidoyer dans leurs communautés.

Le réseau est composé de jeunes femmes passionnées et de champions masculins qui défendent les droits des filles et des jeunes femmes dans leurs différentes régions d’Afrique.

Tous ces travaux de plaidoyer des femmes visent à aborder l’égalité et l’équité des genres pour l’autonomisation et la participation active des femmes dans les 6 domaines thématiques des réseaux GIMAC sur la gouvernance, la paix et la sécurité, les droits de l’homme, la santé, l’éducation et l’autonomisation économique.

Le réseau est basé sur l’adhésion et s’appuie sur les compétences, les ressources, l’expertise et la passion de ses membres pour plaider en faveur de l’égalité des sexes. Il est dirigé par un président qui travaillera en étroite collaboration avec les représentants focaux de l’Afrique du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest et du Centre. 

Par Kadiatou Thierno Diallo

Related posts

Me Mohamed Diop Souaré, bâtonnier de Conakry

Diallo Tidian

Peut-on parler d’alternative générationnelle sans alternance mentale en Guinée ?

Diallo Tidian

Ce que Dalein Diallo fera de son « Africa Freedom Prize 2022 » ….

Diallo Tidian