Le Populaire
Actualités Afrique Conakry Guinee Politique

Union internationale des magistrats : les juges Mohamed Diawara et Aïssatou Sakho à Tunis

Les juges Mohamed Diawara et Aïssatou Sakho participent à une réunion du Groupe régional africain de l’Union internationale des magistrats (UIM) qu’accueille l’Association des magistrats tunisiens(AMT) du 7 au 10 mai 2022 à Tunis.
A cet important rendez-vous des magistrats de la zone Afrique de l’Uim, l’Association des magistrats de Guinée (AMG)  est représentée par son président Mohamed Diawara et sa secrétaire aux Affaires extérieures Aïssatou Sakho.
«L’objectif (de cet événement) est de construire des consensus, des ponts entre les magistrats de la plus grande organisation judiciaire au monde, et ce quelle que soit la distance, quelles que soient les couleurs», indique le juge Diawara.
«Se concerter par commandement du cœur et exigences professionnelles, bâtir un cadre d’échanges de pratiques, d’expériences et de difficultés; et promouvoir des relations d’amitié afin de sauvegarder l’indépendance du pouvoir judiciaire dans nos différents États, commente le jeune magistrat. Adhérer à ces idéaux, c’est promouvoir et protéger les droits de l’homme, les valeurs démocratiques et les règles et valeurs qui régissent la profession de magistrat.»
À la tête de la nouvelle équipe du bureau exécutif de l’Amg, le jeune magistrat Mohamed Diawara a été élu le mercredi 9 mars 2022.
Il assure travailler à faire en sorte que l’indépendance et l’impartialité des magistrats soient assurées en Guinée.
Polyglotte ayant une riche expérience pratique des rencontres internationales de ce genre, M. Diawara fait partie des personnalités devant présenter une communication à Tunis.
L’Union internationale des magistrats (Uim)  est une organisation internationale professionnelle regroupant des associations nationales de magistrats. Elle a été fondée en 1953 en Autriche.
Le but principal de l’Uim est «la sauvegarde de l’indépendance du pouvoir judiciaire, condition essentielle de la fonction juridictionnelle et garantie des droits et des libertés de l’homme». Actuellement, l’Uim est forte de  «94 associations ou groupements représentatifs nationaux dans les cinq continents».
Par Gordio Kane

Related posts

Tibou Kamara exprime sa gratitude infinie à Alpha Condé

Diallo Tidian

Tout a été rendu cher, Dr Fodé Mohamed Soumah montre celui qui va payer la facture de la mauvaise gouvernance

Diallo Tidian

Guinée : la liberté de la presse à rude épreuve !

Diallo Tidian