Le Populaire
Actualités Afrique Conakry Guinee Politique

Diaspora guinéenne de France : Thierno Camara et Thierno Diallo mandatés pour siéger au CNT

A l’issue d’un vote historique pour désigner ses deux représentants au Conseil national de transition (Cnt), la Coordination des associations guinéennes de France (Cagf) a mandaté, mercredi 27 octobre 2021, Thierno Camara et Thierno Diallo pour occuper les deux sièges réservés à la diaspora guinéenne de France conformément à la Charte de la transition promulguée le 26 septembre 2021.

La commission électorale, mise en place à cet effet, a recueilli 31 candidatures. 3 ont désisté et 28 ont compéti. 7 abstentions ont été enregistrées pendant l’élection. Au final, 28 candidats dont 3 jeunes femmes de profils divers et variés issus du monde associatif des régions de France ont pris part à l’élection. Sur 89 associations inscrites, 73 ont voté. Le débat entre les candidats et l’échéance électorale se sont tenus simultanément en ligne. Chaque association a reçu un code valable pour deux voix, utilisable une fois dans le cadre du vote.

Les deux représentants sont élus au suffrage majoritaire simple. Le premier est le président d’honneur de la Cagf, Thierno Camara. Un consultant en informatique et ancien président du réseau des diasporas solidaires en France (Forim). Il est arrivé en tête avec 24,66% des suffrages exprimés. Le second, est Thierno Mamadou Diallo, chargé de communication de la Fédération des associations guinéennes du Nord de la France, par ailleurs président de l’Amedar (Association média et agriculture pour le développement rural) qui fait la promotion de l’agriculture et de l’entreprenariat. Il a été élu avec 16,44% des suffrages exprimés. Camara et Diallo seront les deux représentants de la diaspora guinéenne de France durant la transition. Auprès des pouvoirs publics, ils sont mandatés pour défendre la cause de la diaspora guinéenne dans toute sa composante.

La Cagf a réitéré ses sincères remerciements à l’ensemble des candidats au scrutin électoral et aux associations pour leur forte mobilisation. La Coordination a vivement félicité les deux élus tout en leur exprimant son soutien indéfectible et son accompagnement dans l’accomplissement de leur noble mission afin de répondre aux attentes de leurs concitoyens. La Cagf a indiqué qu’elle « mettra tout en œuvre pour faire valoir ce vote » des guinéens de France auprès des nouvelles autorités.

Le Cnt est le parlement de la transition. C’est l’équivalent de l’Assemblée nationale. Les membres du Cnt ont pour rôle de proposer des lois et de les soumettre à l’adoption lors d’un vote. Il leur revient aussi l’examen des lois. En leur qualité de conseillers, ils sont appelés à amender et à voter en toute conscience. Auditionner au besoin. Et créer des commissions d’enquêtes pour élucider des faits donnés en vue d’enclencher des enquêtes parlementaires, voire des réformes législatives.

La Cagf oeuvre depuis 1997 à solidifier le tissu associatif guinéen de la diaspora guinéenne de l’Europe. Elle apprécie à sa juste valeur la volonté du Comité national du rassemblement pour le développement (Cnrd) d’associer la diaspora guinéenne dans le processus de mise en place effective du Cnt.

Par Ahmed Tidiane Diallo

 

Related posts

Thierno Saïdou Diakité tient une conférence pour commémorer l’an 1 de la disparition de Papa Kouyaté

Diallo Tidian

Hafsat Abiola, présidente de Women in Africa : « L’Afrique va gagner grâce à l’engagement des femmes »

Diallo Tidian

Macenta, le bilan des tueries difficile à dresser

Diallo Tidian