Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Fin programmée du Conor version Mme Satina Sy avant septembre

La décision est déjà prise. L’équipe du Conor (Comité de normalisation) dirigée par Mme Sy Mariama Satina Diallo – sur la photo – est appelée à organiser les élections pour mettre en place un bureau exécutif de la Fédération guinéenne de football (Féguifoot) «avant la saison sportive 2022-2023 qui débute courant septembre».

Les membres statutaires de la Féguifoot n’ont fait que réitérer cette importante décision le samedi 18 juin 2022.

Au cours de cette réunion tenue à Conakry, les membres ayant le droit d’élire et de se faire élire au bureau exécutif de la Féguifoot, ont évoqué la situation générale dans laquelle baigne l’équipe du Conor désignée par la Fifa (Fédération internationale de football association) dont le mandat se termine ce 30 juin. Ils ont unanimement salué la main franche tendue et le discours rassembleur de la présidente du Comité de normalisation tenue le 11 juin 2022 au cours de la ‘‘Nuit de remise des trophées du football guinéen’’.

«Nous la rassurons de notre disponibilité afin de l’aider pour la suite du processus de normalisation», ont-ils noté dans un communiqué transmis à la presse.

Programmer l’élection

Dans cet esprit, les membres statutaires de la Féguifoot rappellent néanmoins que «conformément au courrier de la Fifa (Fédération internationale de football association), le mandat du Comité de normalisation (Conor) doit prendre fin le 30 juin 2022, et nous sommes le 18 aujourd’hui, soit 12 jours avant cette date».

Ils soulignent avoir «exprimé» leur «soutien au Comité de normalisation dès sa mise en place  et sollicité un cadre d’échange permanent pour le processus de mise en place du Comité exécutif via une élection inclusive». A ce jour, au regard des actes posés par le Conor, les membres statutaires regrettent que ce cadre n’a jamais été mis en place.

Malgré cette situation regrettable, les 56 sur les 65 membres statutaires sont d’accord que la FIFA devrait prolonger le mandat du Conor, mais à condition, exigent-ils, que l’élection du bureau exécutif ait lieu avant septembre 2022.

C’est pour cela, écrivent-ils, qu’ils ont jugé nécessaire, d’envoyer des représentants vers la Fifa à Zurich mais aussi vers le Conor. Leur démarche s’explique par la volonté affirmée de voir la main tendue de la présidente du Conor suivie «d’actes qui aboutiront» à la programmation du scrutin électoral «avant la saison sportive 2022-2023». 

(Article paru dans Le Populaire du 20 juin  2022)

Related posts

Législatives à Dinguiraye : Tibou Kamara, tête d’affiche du RPG pour mener le combat électoral

Diallo Tidian

Pendant que des Ongs dénoncent des couacs dans les manifs du Fndc. Ce 31 octobre, le Rpg veut damer le pion aux défenseurs de la Constitution

Diallo Tidian

Défense, sécurité et environnement : Idi Amin, Bachir Diallo et Louopou Lamah aux commandes !

Diallo Tidian